Les trophées vierges : La 7ème édition lancée mardi à Lomé

image_pdfimage_print

trophe_vierge

La 7ème édition des trophées vierges — événement visant à promouvoir la virginité chez la jeune fille togolaise — a été officiellement lancée mardi par l’Association des Volontaires pour la promotion des jeunes (AV-jeunes).

C’est l’une des salles du Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le Sida, et les Infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNLS/IST) qui a servi de cadre à la cérémonie de lancement de cette édition placée sous le thème « Etre papa ou maman adolescente, c’est une lourde responsabilité ; vaut mieux attendre ».

Selon Mr Rodrigue Akolly, le président d’AV-jeunes et président du comité d’organisation, une fois les trophées vierges lancées, les jeunes filles qui ont l’âge compris entre 16 et 25 ans et qui sont vierges peuvent s’inscrire.

Les jeunes filles sélectionnées passeront le texte de virginité chez des gynécologues. Toutes les jeunes filles qui subissent le texte de virginité et qui sont déclarées vierges participeront automatiquement aux trophées vierges.

L’événement +Trophées vierges+ a pour objectif de contribuer à la revalorisation des pratiques socioculturelles en rapport avec la sexualité. Il participe également à la prévention des grossesses précoces non désirées, à la lutte contre le VIH/SIDA et contribue à la réduction de la vulnérabilité de la jeune fille au Togo.

Cette cérémonie a été couplée avec le lancement du projet « Pari-Fem ». C’est un nouveau projet d’AV-jeunes qui consiste à octroyer des bourses d’études à 500 jeunes filles vierges en situation financières fragiles en milieu scolaire et extra scolaire dans les 5 régions du Togo.

Selon Mlle Christine Kotor, la reine vierge 2013, ces bourses permettront de prendre en charge complètement ces jeunes filles et leur permettront également de poursuivre leur scolarité ou leur apprentissage en toute sécurité.

Soulignons que le projet +trophées vierges+ a été lancé depuis 2008 et offre aux adolescents et aux jeunes, surtout les filles, un niveau élevé d’appui social et l’acquisition des compétences spécifiques, dont un degré élevé de motivation, de maîtrise de soi et de communication.

Aujourd’hui, on compte 105 bénéficiaires, regroupées dans le « Royaume des vierges » où elles sont formées en santé sexuelle et reproductive, violences basées sur le genre, stratégies de communications et compétences pour la vie. FIN

Cynthia Zankpé

source : Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*