Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

L’état de corruption et de sabotage économique aux douanes togolaises : cas du feu Inspecteur AMOUSSOU DOSSOU PROSPER

image_pdfimage_print


DANSI-SOSSOU-Jeanne

Lomé, le 8 octobre 2014

 
 

RAPPORT

 
 

L’ETAT DE CORRUPTION ET DE SABATOGE ECONOMIQUE AUX DOUANES TOGOLAISES :
CAS DU FEU INSPECTEUR AMOUSSOU DOSSOU PROSPER

 
 
APRES LA MORT DU RICHISSIME INSPECTEUR PRINCIPAL DES DOUANES, AMOUSSOU DOSSOU PROSPER, SON EPOUSE DANSI SOSSOU JEANNE TENTE DE MUTER TOUS LES BIENS EN SON NOM AVEC L’EXPERTISE COMPLICE DES GEOMETRES, DES NOTAIRES ET DES AVOCATS.
 
INTRODUCTION
 
Il n’est de secret pour personne que l’un des secteurs les pourris et corrompus au Togo où la fraude et l’évasion des flux financiers et économiques sont flagrants au quotidien, est incontestablement celui des douanes et des impôts. Leurs fonctionnaires jouissent d’une extravagante richesse et même les agents de dernière classe ne sont exemptés. L’argent, les richesses et les biens mobiliers et immobiliers sont souvent leurs derniers soucis. Ils en amassent tellement qu’on penserait dès fois qu’ils se livreraient au blanchiment d’argent alors qu’il n’y a aucun doute sur l’origine des fonds. C’est bel et bien des fonds qui proviennent du contribuable et des taxes douanières qu’ils prélèvent et gardent illicitement pour en faire leurs propriétés privées. Ils sont évidemment les fossoyeurs de notre économie et de notre développement constituant le plus grand obstacle à notre épanouissement.
 
L’Office Togolais des Recettes (OTR) va-t-il se poser en antidote à la corruption et à l’évasion fiscale dans notre pays ? Wait and see.
 
Dans cette optique, le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix a initié une série d’investigations sur les richesses et les avoirs de ces hommes et femmes, cupides et véreux, vivants ou morts, qui continuent d’appauvrir le Togo.
 
L’acte N° 1 porte sur feu AMOUSSOU DOSSOU Prosper, ex Inspecteur Principal des Douanes, Directeur Adjoint de la Comptabilité et de l’Informatique à la Direction Générale des Douanes, décédé le 13 Mars 2013.
 
LES FAITS
 
A l’âge de 49 ans, feu AMOUSSOU DOSSOU Prosper est l’un des plus richissimes fonctionnaires des douanes qu’on ait jamais connu et ceci après environ 20 ans de service. Natif d’Aklassou dans la préfecture de Bas –Mono, il est père de 8 enfants dont le dernier est né 2 mois 10 jours après sa mort. Il est marié de plusieurs femmes dont celle avec laquelle il a vécu l également est aujourd’hui maîtresse de toutes ses richesses. Il a servi au poste douanier du contentieux au Port Autonome de Lomé, au poste de Kpalimé avant d’arriver à la direction générale où il devient directeur adjoint de la comptabilité et de l’informatique pendant environ 5 ans . C’est à ces différents postes où il a fait ses immenses fortunes.
 
De nos jours, il est propriétaire de tant de biens immobiliers et mobiliers au Togo comme à l’extérieur dont nous publions exhaustivement la liste :
 
– Une maison somptueuse dans son village construit sur 7 lots.
– 10 et 2 lots clôturés respectivement à Dévikème et à Gbavi dans la préfecture du Golfe.
– 11 lots à Kpogan dont un château construit sur 4 lots avec un montant de plus de 1 milliard (Il a installé 4 panneaux solaires (dont 1 coûte au moins 2 millions depuis les rails jusqu’à l’immeuble. C’est là où il a été enterré). La dame se réclame propriétaire aujourd’hui de cette maison parce que son mari l’a immatriculé en son nom pour échapper au contrôle administratif et éventuellement celui de la Commission anti-corruption alors que tout le monde sait que c’est une certaine Pierrette, une de ses copines qui a dirigé les travaux pour le défunt.
 
– 1 lot clôturé à Agodeke
– 1 immeuble de grand standing à Ablogame derrière la direction générale de l’ECOBANK
– 1 lot bâti à Gbényedji où il est domicilié
– 1 dizaine de lots et de maisons à Gbényédji
– 1 immeuble à 4 étages à Djidjolé non loin de la maison d’ADEBAYOR
– Des lots et des maisons à Adidogome
– Des maisons dans les pays voisins notamment au Bénin et au Burkina Faso
– Des magasins mis en bail aux sociétés et aux banques de la place
– Des avoirs financiers dans les banques du Togo et de l’étranger …etc
–  Toutes ses copines ont des maisons et tous les membres de la famille ont bénéficié de sa générosité.
 
On se rappelle de cette affaire qui a fait couler d’encre concernant l’expédition par un douanier vers les Etats-Unis d’une somme de 2 milliards à ses enfants, et justement il s’agit de ce dernier et cela a été prouvé.
 
Comment un fonctionnaire d’Etat peut-il s’enrichir si follement dans une République dont le pays est sous le régime de PPTE (Pays Pauvre Très Endetté) ? Combien gagne t-il par mois pour avoir acquis tant de biens ? Ainsi va le Togo où ils sont des milliers à détourner des fonds de l’Etat à leur profit. Que fait l’Etat au moment où on prétend donner l’impression d’engager une croisade répressive contre la corruption ? N’est ce pas une illusion si l’on sait que la minorité qui s’accapare des richesses du pays tient toujours en otage le peuple Togolais et gouverne comme bon lui semble ? Sinon, que fait la commission anti-corruption qui est d’ailleurs éteinte ou mise en veilleuse et dont on n’en parle plus depuis belle lurette ?
 
L’Etat Togolais va-t-il chercher à récupérer ces biens mal acquis, ces fonds détournés ou dormants dans les comptes étrangers ? Le Chef de l’Etat est dans l’obligation de se mettre en évidence dans les actes et non seulement en paroles. Il a certes reconnu qu’une minorité pille les biens du pays et il reste à ratisser large en procédant à leur saisie pour la comptabilité publique et le patrimoine immobilier et mobilier national. Pourrait-il être capable de scier l’arbre sur lequel il est assis ?
 
Pour le moment, on n’en est pas encore là et DANSI SOSSOU Jeanne, la femme principale du feu inspecteur, ne veut pas l’entendre de ses oreilles. Elle multiplie les tractations à tous les niveaux pour muter tout dans son compte. Elle fait le tour des terrains, des maisons avec les topographes et les géomètres pour s’assurer que tout soit converti en son nom, voulant s’accaparer de tout sans les autres femmes et leurs enfants. Elle a commencé par tenter de les faire sortir des maisons du regretté inspecteur notamment la benjamine, mère d’un seul enfant né deux (2) mois après la mort de son père.
 
Ces derniers temps, les rumeurs les plus folles et les persistantes ont allégué et ont fait d’état de ce que cette femme aurait déjà retiré des milliards de son mari d’une banque de la place.
 
A cette allure, elle ne semble pas prête à partager les richesses de son feu mari avec les autres héritiers ; même les membres de sa belle famille ne sont pas épargnés de ses foudroyantes attaques. Elle est tellement enragée qu’elle aurait prévenu les autres qu’aucune procédure juridique et judiciaire ne saurait venir à bout de ses desiderata. Jusqu’alors, elle reste et demeure maîtresse de tout et n’entend rien lâcher sauf cas de force majeure.
 
Pourquoi cette femme s’empresse- t-elle à brouiller toutes les pistes ? Pour se mettre à l’abri certainement et éviter toute surprise désagréable ?
 
RECOMMANDATIONS
 
Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix, soucieux de la justice sociale, de la transparence et de la bonne gouvernance en farouche opposition à la corruption et toutes ses formes, demande à l’Etat Togolais de procéder purement et simplement à auditer les biens et les avoirs du disparu et de les saisir tout en léguant une partie à ses enfants pour héritage.
 
Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix appelle le gouvernement à la mise en application effective et efficace de l’article 145 de la constitution qui stipule « le Président de la République ,le premier Ministre ,les membres du gouvernement ,le Président et les membres du bureau de l’Assemblée Nationale et du Sénat, les directeurs des administrations centrales et des entreprises publiques doivent faire devant la Cour Suprême une déclaration de leurs biens et avoirs au début et à la fin de leur mandat ou de leur fonction ».
 
Que ce dispositif soit renforcé et étendu à tous les fonctionnaires des secteurs notamment les impôts, les douanes, le port, la police, les mines, les postes et télécommunications qui sont les plus sensibles et facilement vulnérables à la corruption, aux pots-de-vin, aux fraudes et à l’évasion des flux financiers.
 
Le Mouvement Martin Luther KING –la Voix des Sans Voix lance un appel aux citoyens à dénoncer ces Togolais cyniques, malhonnêtes et cupides qui détournent les biens communs à des fins individuelles et personnelles.
 
CONCLUSION
 
Au regard de ce qui précède, il ressort de la gravité du phénomène de la corruption dans notre pays alors que des mesures que prennent les dirigeants pour combattre ce fléau, sont très faibles. Le cas du feu inspecteur concerné par ce présent rapport est révélateur et illustre à plus d’un titre que la corruption continue maladroitement par saper profondément notre développement social.
 
Le présent rapport est une piste non négligeable pour orienter non seulement l’Etat mais aussi la société civile à s’en rendre compte d’abord de l’effet pervers et criminel de la corruption sur la société puis de mettre les bouchées doubles pour toutes fins utiles. Car, au lieu que ces fonds comblent les besoins des populations, ils se retrouvent dans les poches des individus kleptomanes celui que nous avons découvert. Autrement, il va sans dire que ce que la corruption, le pillage et le gaspillage des biens publics coûtent à l’Etat est faramineux et massif et le combat contre les corrompus et leurs associés doit être l’affaire de tous. Cela suppose la dénonciation de ces individus malhonnêtes et filous qui hypothèquent notre destinée commune.
 
Nous publierons les prochaines informations dans l’acte N°2.
 
 
 

Le Président
 
 
 
Pasteur EDOH K.KOMI

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 8 octobre 2014


Catégorie(s) : Economie
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer