L’ex député Nicodème Habia prépare la révolution pour chasser Faure Gnassingbé

image_pdfimage_print

Nicodeme_Habia_500x350


L’ancien député Nicodème HABIA, le président de l’association Action Protection des Droits de l’Homme et le Développement Social (APDHDS) continue de ratisser large dans les anciennes bases de l’UFC et cherche à convaincre les jeunes indécis de l’UFC à rejoindre son camp. L’ancien député qui a tenu une rencontre avec des jeunes samedi à Akodessewa annonce la révolution togolaise.
Après avoir été déçu par la collaboration infructueuse de l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio avec le pouvoir de Faure Gnassingbé depuis mai 2010, l’ancien député Nicodème Habia, qui a été exclu du parti aux lendemains des élections législatives de 2013 est retourné à ses premiers amours. L’homme qui s’est consacré aux activités de son association APDHDS, a désormais rejoint les rangs de l’opposition.
 
Après une première participation à la manifestation de rue des organisations de défense des droits de l’homme et des partis politiques, Nicodème Habia a entamé une tournée de sensibilisation des jeunes de l’opposition à ne pas baisser la garde mais à se battre pour faire partir le régime de Faure Gnassingbé. Une première réunion avait eu lieu fin début décembre avec les jeunes de Bè. Samedi, il était à Akodessawa.
 
« Notre mission que nous avons entamée va toucher tout le monde et nous allons relayer les informations et les initiatives des parties politiques… Des gens m’invitent dans les préfectures afin de leur parler. Si nous finissons le porte à porte à Lomé, nous allons entamer l’intérieur du pays après le nouvel an. Nous allons faire une équipe pour entamer la campagne pour provoquer la révolution et chasser les gens-là du pouvoir ».
 
L’ancien député de l’Assemblée nationale indique que les togolais sont fatigué du même rythme et de la même danse. « A chaque fois qu’on va aux élections, on dit qu’on nous a gagné. La CENI proclame les résultats, la Cour Constitutionnelle valide les résultats puis c’est fini. Ils ont d’ailleurs préparé le même coup pour 2015. Ils ont encore mis Taffa Tabiou à la présidence de la CENI. A la Cour Constitutionnelle, c’est toujours Aboudou Assouma et les autres. Faure Gnassingbé et son équipe n’ont pas honte d’agir ainsi? De quelle élection nous parle-t-on ? », s’est demandé l’ancien Vice-président de l’UFC.
 
Nicodème Habia ne jure désormais que par la révolution. Pour lui, ceux qui préparent les élections n’ont qu’à le faire et nous aussi nous allons préparer notre révolution. « Que Faure Gnassingbé l’écoute bien. Nous ne faisons rien en secret. Nous préparons la révolution pour le faire partir. Il n’est plus possible qui règne dans le calme comme il l’a fait jusqu’ici », a-t-il insisté.
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*