L’UFC s’inquiète de la montée de la tension politique

image_pdfimage_print

gilchrist


L’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio n’est pas du tout d’accord avec la levée de l’immunité parlementaire du député Sambrini Targone de la Coalition Arc-en-ciel qui a été arrêté dimanche dernier et gardé à la Gendarmerie nationale de Lomé durant quatre jours avant de recouvrer sa liberté, de façon provisoire.
 
Les députés de l’UFC ont d’ailleurs voté contre la demande de levée d’immunité du procureur de la République près le tribunal de première classe de Lomé introduite le 27 mai 2014.
 
« L’Union des Forces de Changement n’ayant pas eu connaissance de tous les éléments du dossier lui permettant de forger sa religion a préféré se prononcer contre la levée de l’immunité », indique un communiqué du parti de Gilchrist Olympio rendu public ce vendredi.
 
En outre, l’UFC s’inquiète de la montée de la tension politique. Le parti qui dit oeuvrer depuis 2010 pour un climat socio-politique apaisé, interpelle les autorités concernées à mettre tout en œuvre pour conserver et consolider ce climat d’apaisement.
 
« Cette situation préoccupe l’UFC surtout que nous sommes à la veille d’une échéance électorale majeure, période de grande sensibilité et de grande fébrilité qui prédispose à des violences », écrit le Bureau Directeur de l’UFC.
 
Le parti de Gilchrist Olympio demande que l’affaire de poursuite du député Sambrini Targone soit traitée avec beaucoup de sagesse.
 
Togo Breakink News
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*