Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

L’UNFPA-Togo accompagne le gouvernement dans la lutte contre les grossesses et mariages précoces

image_pdfimage_print

unfpa_600


Entre 2009 et 2012, 5343 cas de grossesses ont été enregistrés dans les établissements scolaires, ce qui porte à 17,3% le taux de grossesse précoce en milieu scolaire au Togo.Pour lutter efficacement contre ce problème de santé publique qui porte un coup à la scolarisation des filles et qui inquiètent tous les acteurs intervenant dans le domaine éducatif, le gouvernement togolais et son partenaire, le Fonds des Nations Unies pour la population au Togo (UNFPA-Togo) ont initié le Programme national de lutte contre les mariages et grossesses chez les adolescentes qui couvre la période allant de 2015 à 2019.
 
Les ministres des Enseignements primaire et secondaire, Florent Maganawé et de l’Action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Dédé Ahoéfa Ekoué et le Représentant résident de l’UNFPA-Togo, Dr Justin Koffi, ont marqué de leur présence lundi à Lomé, les travaux de validation de ce document.
 
« Le présent vise la promotion de l’éducation de la santé de la reproduction pour tous qui contribue à la création des conditions de vie et du bien-être de l’adolescent en général et du jeune scolarisé et de la jeune scolarisée en particulier », a indiqué M. Maganawé.
 
Pour sa collègue de la promotion de la femme, à travers ce programme, le gouvernement et son partenaire entendent mieux conjuguer tous les efforts pour une réponse « holistique efficace » contre les grossesses et le mariage précoces.
 
Plusieurs raisons sont à l’origine de ces nombreux cas de grossesses. Il s’agit entre autres de la pauvreté, les discriminations, le manque d’information, le faible accès aux services de santé, la méconnaissance des méthodes contraceptives et l’ignorance des parents.
 
Selon l’Organisation des Nations Unies, si rien n’est fait, 15,1 millions de filles deviendront des épouses d’ici 2030.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 23 décembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer