L’unité de l’opposition reste la seule voie pour gagner le pouvoir, selon Patrick Lawson

image_pdfimage_print

patrick_lawson_500

« Il reste une seule solution pour l’opposition » après le rejet le 30 juin dernier par l’Assemblée nationale du projet de loi relatif aux réformes constitutionnelles, c’est d’être ensemble aux prochaines échéances électorales pour gagner le pouvoir à la présidentielle de 2015.

 

Telle est la position exprimée par Patrick Lawson, le premier vice-président de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) qui accuse le pouvoir de faire preuve du « jeu de Pilate ».

 

« Quand le peuple se réunit derrière les hommes et les femmes, le peuple-là est invincible et nous sommes sûrs que si avant cette intersession, nous arrivons à aplanir tous nous problèmes comme nous l’avons commencé, nous irons à ces élections unis et avec ces lois scélérates, nous gagnerons comme Macky Sall l’a fait au Sénégal », a-t-il proposé lundi sur les ondes de la radio Victoire.

 

Pour le ministre de l’administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, Gilbert Bawara, le gouvernement a choisi de donner la « latitude » aux députés de débattre et de faire leur choix. Face au choix opéré par ces derniers après le vote au bulletin secret, « on ne peut dire qui a voté pour ou contre ou qui a choisi de s’abstenir », souligne-t-il.

 

Selon lui, ce sont « la surenchère, le manque de réalisme et un peu de démagogie » qui sont à la base de l’absence de compromis et de consensus autour de la question des réformes.

 

Pour rappel, l’initiateur principal de l’appel des patriotes, Fulbert Attisso avait, à la veille des discussions du dernier dialogue politique tenu du 19 mai au 3 juin 2014, que l’opposition doit faire fi des propositions que fait le gouvernement et se réunir pour définir un programme commun et un candidat unique pour affronter celui du pouvoir en 2015, sans faire attention aux réformes politiques.

 

« Lorsque le pouvoir fait une proposition, c’est qu’il a déjà la solution de rechange », disait-il à l’opposition avant de déclarer que le dialogue politique n’aboutira à rien.

 

Telli K.

 

Commentaires

comments

Une Réponse à "L’unité de l’opposition reste la seule voie pour gagner le pouvoir, selon Patrick Lawson"

  1. Mikodjime Tovi   8 juillet 2014 at 15 h 29 min

    En verite Gilbert Bawara est un malade mental. Que celui la soit ne d’humains ou non, la question rest posee. Le monsieur a jamais de logique elementaire dans ces propos. Si Bawara selon les calculs de CP1 ne sait pas qui a vote pour ou qui a vote contre , c’est ce monsieur est pure et simplement fou, deregle mental

    Répondre

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*