La majorité présidentielle était dans les rues pour défendre la Constitution

image_pdfimage_print

manif_unir_lome


Comme annoncé la semaine dernière, l’Union pour la République(UNIR) a drainé sur les grandes artères de Lomé ce vendredi 21 novembre des centaines de ses militants et sympathisants pour une marche que d’aucuns appellent « marche de soutien à la politique de Faure Gnassingbé », le président de leur parti politique.
 
Sans surprise dans la masse, on a noté la présence effective des cadres de ce parti en l’occurrence ses élus du peuple, ses ministres, ses différentes associations ou mouvements et les membres du bureau et organes centraux et déconcentrés.
 
Démarrée au carrefour de la Colombe de la Paix à Tokoin, cette marche à plurielles dénominations : marche des forces vives de la nation pour la protection de la constitution et des institutions pour certains, grande marche du peuple togolais au soutien de la politique du président Faure, pour d’autres et pour d’autres encore marche pour la non violence au Togo a chuté à la plage de Lomé où les différents messages ont été livrés.
 
« Nous avons empruntés les grandes artères de notre capital en ce jour du 21 novembre 2014 pour exprimer notre désapprobation aux manœuvres dilatoires d’une opposition togolaise en perte de repères, d’une part et réaffirmer notre indéfectible attachement à notre chef de l’Etat son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé, président de la République togolaise », a déclaré Noel DE POUKN, Président du NJSPF.
 
Pour Kayi Raymonde LAWSON, présidente de l’association Femme Unir, c’est aussi une occasion pour eux de prouver à l’opinion nationale et internationale qu’il n’y a pas de majorité plus majoritaire qu’eux et surtout dire à leur adversaire politique de mettre fin à leurs dérives comportementales.
 
« Nous sommes venus dire non, oui un NON massif au monopôle de la rue, à la quête du pouvoir par la rue, à l’incivisme ; et un OUI très fort et encore plus aux réformes du Président Faure, aux dialogues inclusifs, à la quête du pouvoir par les urnes, à la citoyenneté », a-t-elle précisé.
 
Et ce qui a fait cette majorité d’UNIR ce vendredi ce ne sont pas seulement ses militants mais aussi les grands artistes de la capitale qui sont venus prester pour la circonstance.
 
Au demeurant c’est une marche d’UNIR qui a eu le soutien de tout ce qui respire sur la terre de nos aïeux. A contrario, l’opposition qui était elle aussi dans la rue au même moment pour exiger les réformes constitutionnelles et institutionnelles avant la présidentielle de 2015 a été dispersée à coup de gaz lacrymogènes comme quoi, le point de chute sa manif n’était pas autorisée.
 
source : Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*