Malgré les menaces, le sit-in a eu lieu ce lundi dans les services administratifs du Togo

image_pdfimage_print

stt_mobilisation


Face à la menace de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) de paralyser l’administration togolaise cette semaine, le gouvernement a lancé depuis le weekend dernier une campagne médiatique. De medias en médias, le caractère illégal du mouvement est réaffirmé par les ministres qui débarquent dans les émissions.
 
Pour confirmer sa position, un communiqué sera publié dans lequel le gouvernement rappelle que tous ceux qui suivront un mot d’ordre de grève non conforme aux dispositions légales et réglementaires régissant le droit de grève s’exposent aux sanctions prévues par la loi. Malgré ces menaces et intimidations, les travailleurs ont observé ce matin le sit-in. Dans plusieurs services administrations, les fonctionnaires étaient en sit-in.
 
A CHU Sylvanus Olympio ou à l’Hôpital de Bè, plusieurs agents se sont mobilisés devant leur direction. Au ministère de la fonction, les fonctions de l’ordre étaient positionnées dans le but de parer à tout débordement malgré cela les agents ont observé le mouvement. A noter que ce ministre fait partie de ceux qui font de médias en médias pour appeler les travailleurs à ne pas suivre le mouvement.
 
Dans l’éducation, le mouvement est plus suivi. Très tôt les élèves ont déserté les classes. A Adidogomé, Gbenyedzi, Avepozo, Baguida. A l’intérieur du pays à Sokodé, et Dapaong, les mêmes scènes sont observées. Sortis des écoles avec parfois des pancartes les élèves comme à chaque fois ont tenté de déloger leurs camarades des écoles privées.
 
La STT organise une assemblée générale extraordinaire cet après midi pour définir la ligne à suivre face à la nouvelle donne. La semaine dernière, la STT avait lancé une semaine d’action qui débute ce lundi et vendredi prochains par un sit-in interné par 72H de grève.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*