Manifestations violentes d’élèves : Tous les établissements scolaires « temporairement » fermés à Dapaong (nord) à compter de ce lundi

image_pdfimage_print

eleves_en_colere

Le gouvernement a décidé de la fermeture « temporaire » de tous les établissements scolaires de la ville de Dapaong (environ 664 km au nord de Lomé) à compter de ce lundi, suite à des « manifestations violentes » d’élèves occasionnant d’importants dégâts matériels.

 

« Suite aux mots d’ordre de grève lancés par la Synergie des Travailleurs du Togo (STT) depuis la semaine passée, des manifestations violentes récurrentes d’élèves, de supposé syndicalistes et d’activistes divers sont observées au niveau de la ville de Dapaong entraînant des dégâts humains et matériels importants. Face à cette situation et dans le souci de ramener le calme, le gouvernement décide de la fermeture temporaire de tous les établissements scolaires de la ville de Dapaong à compter de ce lundi 16 mars 2015 », souligne le communiqué lu sur les médias d’Etat.

 

Le gouvernement « tient à rassurer la communauté éducative que les établissements scolaires vont rouvrir leurs portes dès que le calme sera revenu ».

 

Selon le correspondant de l’Agence Savoir News dans la région, la préfecture de la ville a été saccagée par les élèves manifestants.

 

Ces derniers avaient dressé plusieurs barricades et brûlé des pneus à certains grands carrefours de la ville. Des accrochages entre forces de l’ordre et élèves-manifestants ont été également enregistrés à certains endroits.

 

Les grèves déclenchées ces dernières semaines par la STT ont surtout paralysé les secteurs de l’éducation et de la santé. Situation qui a poussé des élèves à descendre dans les rues de certaines villes, exigeant la reprise normale des cours. FIN

 

Nous y reviendrons avec le reportage de notre correspondant dans la région.

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 
image d’archives
 

Commentaires

comments

Laisser un commentaire

Saisissez votre mail.

*