Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Me Apévon : ‘Les gens sont totalement à côté de la plaque’

image_pdfimage_print

apevon_car


Le Comité d’action pour le renouveau (CAR) le dit à qui veut l’entendre que la prochaine élection présidentielle qu’organise le Togo n’a aucun sens si les réformes ne sont pas faites avant. Son président Me Dodji Apévon a invité les acteurs politiques à tout faire pour que les réformes soient faites pour que les élections soient crédibles.
 
Intervenant dimanche sur Nana Fm, Me Dodji Apévon a fustigé ceux qui avancent depuis plusieurs semaines, l’exemple du Sénégal avec la victoire de Macky Sall sur le président sortant Abdoulaye Wade. Pour lui, la situation du Togo est de loin différente de celle du Sénégal sur le point juridique et au niveau des lois électorales.
 
« Macky Sall ne gagnerait pas les élections au Sénégal si le scrutin était uninominal à un seul tour. Il a pu gagner parce s’était un scrutin à deux tours qui a permis à toute l’opposition de se mettre derrière Macky Sall pour le faire gagner », a-t-il avancé.
 
Le CAR persiste et soutient qu’une élection ne peut être que la conséquence juridique des réformes. « Jusqu’à la preuve du contraire, il faut un sursaut patriotique que ce n’est que par le biais des réformes que les élections pourront être crédibles et transparences », a martelé Me Apévon.
 
Le président du CAR pense qu’il ne faut pas continuer à faire la même chose, de la même façon en matière d’élection présidentielle. C’est ainsi que le CAR envisage de boycotter l’élection présidentielle d’avril prochain.
 
Dans le même temps, le CAP 2015 est sur le terrain et continue sa tournée dans la région maritime pour présenter son candidat Jean-Pierre Fabre aux populations avant les élections. Et au niveau du CAR, tout est clair: les participationnistes sont simplement à côté de la plaque.
 
Toutefois, il n’est pas question pour le CAR de boycotter la CENI qui est présentie pour organiser les élections locales à la suite de l’élection présidentielle. Le CAR compte y rester pour pouvoir voir clair dans ce qui se passe pour ne pas être pris par surprise
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*

Publié le 15 février 2015


Catégorie(s) : Politique
Tags : ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer