Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Me Dodzi Apévon taxe l’ANC de mentir au peuple et appelle les 4 candidats de l’opposition à se retirer du processus électoral

image_pdfimage_print

apevon_500x400


La guerre de tranchée entre le Comité d’action pour le renouveau (CAR, opposition) de Me Dodzi Apévon et l’Alliance nationale pour le changement (ANC, opposition) de Jean-Pierre Fabre ne s’arrêtera pas de sitôt.Invité de l’émission « Club de la presse » de la radio Kanal FM ce lundi, le président national du CAR, Me Paul Dodzi Apévon a taxé le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) et plus particulièrement l’ANC de mentir au peuple.
 
« Non seulement ils disaient à l’époque qu’ils vont empêcher Faure Gnassingbé d’être candidat, il est aujourd’hui candidat mais on n’a pas les réformes. Au lieu de donner une ou deux possibilités au chef de l’Etat actuel de prendre part à l’élection, ils ouvrent le boulevard, permettant ainsi à celui-ci de se présenter autant de fois qu’il le souhaite. La politique doit être faite autrement au Togo. On ne doit pas continuer à faire de la politique sur du mensonge éternellement en trompant et en manipulant les populations, ça suffit. On doit aiguillonner les populations à prendre des décisions raisonnables et censées », a déclaré Me Apévon.
 
Pour lui, le mode de scrutin uninominal à un tour ne permet pas à aucun des quatre (4) candidats de l’opposition de battre le candidat du parti au pouvoir, Faure Gnassingbé au scrutin présidentiel prochain. Il revient, selon lui alors aux quatre (4) candidats de l’opposition de se retirer de la course pour « ouvrir la crise ».
 
« Les candidatures sont bouclées. Si nos amis comprennent aujourd’hui ce que nous disons et se décident d’arrêter le processus électoral en retirant leur candidature, il restera le candidat d’UNIR. Il n’aura même pas la possibilité d’aller réveiller un candidat fantoche quelque part, l’opinion nationale et internationale sera prise à témoin et saura qu’il y a une crise grave au Togo. La crise sera ainsi ouverte. S’il se décide à aller seul, il sera un président totalement contesté », a-t-il proposé.
 
Dans ces conditions, la seule chose qu’il restera à faire pour faire avancer les choses au Togo, sera d’opérer les réformes politiques avant toute échéance électorale.
 
Par contre, si la démarche ne change pas, le CAR va appeler le peuple togolais à boycotter la présidentielle du &5 avril 2015.
 
Les 4 candidats des partis politiques ou regroupements de partis politiques de l’opposition qui seront face à Faure Gnassingbé le 15 avril prochain sont Jean-Pierre Fabre du Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015), de Mouhamed Tchassona Traoré du Mouvement citoyen pour la démocratie et le développement (MCD), de Tchabouré Gogué de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI) et de Gerry Komandega Taama du Nouvel engagement togolais (NET).
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 16 mars 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer