Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Une menace appelée « USET » plane sur la rentrée scolaire du 29 septembre

image_pdfimage_print

universite_lome


Si au niveau du gouvernement togolais, tout va bien dans le meilleur des mondes en ce qui concerne la prochaine rentrée scolaire, ce n’est pas du tout le cas au niveau des syndicats d’enseignement du Togo avec à leur tête, le fer de lance qui n’est autre que l’Union des Syndicats des enseignants du Togo (USET). Dans une plateforme que le syndicat vient d’envoyer au gouvernement, il est demandé au gouvernement de prendre ses responsabilités pour que la prochaine rentrée soit sereine.
 
C’est le 29 septembre prochain que les élèves du Togo reprennent la rentrée des classes. En tout cas, officiellement. Et selon le ministre des enseignements primaire et secondaire, Florent Badjam Maganawe, toutes les dispositions sont prises pour que la rentrée soit effective et sereine. Il a indiqué avoir rencontré pendant les vacances, les syndicats d’enseignements et les associations des parents d’élèves pour s’entendre sur un certain nombre de choses.
 
On en était là quand l’USET a adressé une « Plateforme revendicative pour la rentrée scolaire 2014-2015 ». Dans cette Plateforme signée par les délégués et dont Togo Breaking News a réussi à avoir copie, l’USET rappelle au gouvernement qu’il avait demandé en décembre 2013, une trêve dans les mouvements de grève pour faciliter les négociations sur l’élaboration du statut particulier et son application en 2015. Une trêve qui a renouvelée en Janvier 2014 en vue d’instaurer un climat serein de discussion sur la plate-forme revendicative des enseignants.
 
A l’heure du bilan, l’USET fait constater qu’en lieu et place de ce climat d’apaisement la partie gouvernementale répond par des intimidations de toutes formes. Les délégués de l’USET dénoncent ainsi les précomptes, les mutations punitives, la suspension injustifiée de salaire à certains camarades, les entraves des assemblées générales de l’USET, les tentatives de musellement des responsables syndicaux, etc.
 
Pour une rentrée scolaire sereine, l’USET exige : la restitution systématique des précomptes effectués sur les salaires ; l’adoption et l’application du Statut Particulier de l’enseignement à défaut, l’octroi d’un taux forfaitaire en guise de prime dont les montants devront être arrêtés ; le règlement définitif du problème de la CNSS ; le rétablissement sans délai du salaire des enseignants abusivement suspendu ; la clarification de la situation du camarade Aketa mis à la disposition de la fonction publique en dehors de son consentement.
 
Les délégués de l’USET disent prendre à témoin tous les parents et institutions en charge de l’éducation que, ayant accordé le délai nécessaire à la partie gouvernementale pour la résolution définitive du problème des enseignants, la sérénité et l’effectivité de la rentrée scolaire 2014-2015 dépendra entièrement de la volonté expresse du gouvernement.
 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

Publié le 18 septembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer