Il est
Flash info :: | Togo: deux militaires et deux adolescents tués dans des violences à Sokodé (gouvernement) | | Violences du 16 octobre à Sokodé: le Gouvernement dénonce “des actes à visée terroriste“ et avance le chiffre “d’une vingtaine de blessés enregistrés parmi les civils et les forces de sécurité“ (communiqué). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Le ministre Maganawé menace les enseignants grévistes

image_pdfimage_print

Florent-Manganawe_500


La rentrée scolaire 2014-2015 est maintenue sur le 29 septembre prochain. Les élèves et les parents se préparent pour une bonne reprise du chemin de l’école dès lundi matin. Mais s’il est certain que la rentrée va effectivement s’effectuer le lundi prochain, on peut être également sûr qu’elle sera un peu mouvementée pour cause du maintien de la grève de l’Union des syndicats de l’enseignement du Togo (USET).
L’USET s’est voulu catégorique sur la nécessité du versement des primes de rentrée et de bibliothèque avant toute reprise des cours à partir de lundi prochain. Elle s’est ainsi désolidarisée avec l’engagement des Fédérations de l’Education du Togo à œuvrer pour une rentrée scolaire apaisée le 29 septembre prochain.
 
Jusqu’à preuve de contraire, le mot d’ordre de grève sur les 3 premiers jours de la rentrée soit les 29, 30 septembre et le 1er octobre est donc maintenu même si les portes des discussions ne sont pas fermées.
 
Du côté du gouvernement, on ne cherche pas non plus à calmer le jeu. En effet, le ministre des enseignements primaire et secondaire, Florent Yawo Badjam Maganawé a menacé samedi tous les enseignants qui se mettront en grève à partir de lundi prochain. Le ministre annonce que les jours de grève seront précomptés sur le salaire des grévistes.
 
« Tous ceux qui respecteront le mot d’ordre de grève s’exposent aux conséquences de la grève. Nous sommes dans un Etat de droit et de liberté. Autant on peut faire ce qu’on veut mais il faut savoir que ce qu’on veut a quand même une organisation. Si quelqu’un se livre à la grève, il y aura des prélèvements de grève », a déclaré Florent Maganawé.
 
Pour le ministre, des dispositions sont prises que les grévistes soient répertoriés dès la rentrée. Toutefois, il salue le dévouement des enseignants togolais à donner la bonne éducation aux enfants togolais et leur rend hommage pour leur abnégation, leur vocation qui est l’enseignement.
 
Florent Maganawé appelle à une confiance entre l’employeur et l’employé.
 
Togo Breaking News
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 28 septembre 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer