Mise en place de l’OTR-Guichet unique : le Premier ministre prend langue avec les consignataires et les agences maritimes

image_pdfimage_print

ahoumey_pm


© togoactualite – L’Office togolais des recettes (OTR) a réussi faire l’unanimité contre lui et jusqu’à même dans les rangs de ceux qui sont sensés mettre en œuvre les réformes. Depuis plusieurs semaines, c’est un branle-bas de combat contre cet Office. Ceci s’est manifesté par des menaces qui sont passées depuis la semaine dernière à des actions par l’entremise d’une grève dite de zèle.
 
Malgré que les autorités ont refusé de voir la réalité en face et préférant les menaces et les intimidations à l’endroit des grévistes qui seront licenciés, selon le communiqué de l’OTR, le mécontentement couve au sein de l’OTR.
 
Mais à l’analyse un grain de sable s’est introduit dans tout le dispositif. Ainsi, donc après les douaniers, les agents du service des impôts, c’est consignataires aussi se sont signalés. C’en était trop.
 
C’est pourquoi, le Premier ministre a décidé d’écouter les mécontents. Ce matin, il a eu une séance de travail d’une part, avec les consignataires et d’autre part, avec les agences maritimes. Le but de la rencontre enlever les malentendus qui entourent la mise en œuvre de l’OTR et du guichet unique et rassurer tous les acteurs concernés par ces changements.
 
Pour le PM, il s’agit d’écouter les premiers concernés par le guichet unique, et de faire en sorte que les relations entre eux et le guichet unique, les services de l’OTR soient de bonnes relations pour que l’Etat puisse profiter de ces installations et qu’eux aussi puissent en profiter.
 
Après heures de discussions, que se soit du niveau des commissionnaires en douanes communément appelés les transitaires ou au niveau des agences maritimes, la satisfaction est totale.
 
« Les inquiétudes ont été levées. Nous avons reçu beaucoup de promesses que d’ici la fin de la semaine tout va rentrer dans l’ordre et que nous n’allons plus payer à différents postes comme cela nous avait été demandé la semaine dernière », a déclaré Koffi Paulin, responsable de l’UPRAD à l’issue de la rencontre.
 
Cette réunion s’est tenue alors du côté des douaniers tout semble que leur mouvement est en train d’être banalisé. C’est ainsi qu’à la veille de cette rencontre, l’OTR a sorti un communiqué pour dire qu’au sein de l’Office aucun syndicat n’existe et que ceux qui ne seront pas présents à leur poste seront purement et simplement licenciés.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*