Le responsable des attentats du World Trade Center et leader d’Al-Qaida a été tué dans une villa située au Pakistan…

image_pdfimage_print

Il était l’homme le plus recherché au monde, l’ennemi absolu des Etats-Unis, le cerveau du 11 Septembre. Oussama ben Laden a finalement été tué d’une balle dans la tête, dans la nuit de dimanche à lundi, dans la ville d’Abbottabad (nord-est du Pakistan). En quarante minutes d’un assaut éclair, les forces américaines ont mis fin à dix ans de traque. «Justice a été faite», a déclaré le président Barack Obama dans une allocation télévisée, prélude à des scènes de liesse à Washington et à New York. La mort du chef d’Al-Qaida a été confirmée, lundi soir, par des tests ADN.

Le raid fatal avait débuté vers 1h30 du matin. Des commandos américains, arrivés par hélicoptère, ont encerclé, puis attaqué, le complexe résidentiel ultra-protégé où le milliardaire saoudien vivait reclus, sans téléphone, ni Internet. Dans une attaque intense, rapide, violente, lui et trois autres hommes ont été abattus. L’un a été identifié comme son fils. Une femme, qui lui a servi de bouclier humain, a aussi été tuée. La CIA suivait l’opération au direct, depuis son siège aux Etats-Unis. Les services secrets suivaient leur piste depuis quatre ans.

Cinq réunions secrètes

Tout avait commencé par un nom de guerre, répété plusieurs fois par des détenus de Guantanamo. Le nom d’un messager, proche de Ben Laden. Les enquêteurs mettent deux ans pour l’identifier. Deux ans, encore, pour le localiser. Ensuite, tout s’accélère. La résidence de leur cible leur met à puce à l’oreille. C’est une villa gigantesque, protégée comme une forteresse. Et si Ben Laden vivait là, loin dans la zone tribale du nord-ouest du pays, où tous les experts le pensaient caché?

En février 2011, ils en informent Barack Obama. Le président tient une série de cinq réunions secrètes, pour superviser l’opération. Il donne son feu vert le 29 avril, jour du mariage princier britannique. 48 heures plus tard, Ben Laden n’est plus. La guerre contre Al-Qaida continue.

source: 20minutes

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*