Me Mouhamed Tchassona-Traoré : « Je conteste la candidature de Me Dodji Apévon (…) »

image_pdfimage_print

tchassona-traore


Il sent vraiment mauvais au sein de Coalition Arc-en-ciel, depuis quelques jours même si certains responsables tentent de minimiser la situation. Et à l’allure où vont les choses, certains observateurs se demandent si la barque ne va pas chavirer.
 
Ce regroupement de sept partis politiques de l’opposition, est fortement secoué par de dissensions internes, après le vote du 27 juillet dernier ayant abouti à l’élection de Me Dodji Apévon (président du Comité d’Action pour le Renouveau /CAR) comme porte-flambeau de la Coalition à la candidature unique de l’opposition au sein du conclave Collectif Sauvons le Togo (CST)/ Arc-en-ciel.
 
Me Apévon est ouvertement contesté par certains leaders de cette Coalition, qui n’hésitent pas d’ailleurs a critiquer sévèrement la procédure ayant abouti à son élection.
 
« En ce qui nous concerne, cette désignation ne nous engage aucunement. C’est un non événement », avait véhément contesté la semaine dernière Bassabi Kagbara, le président du Parti Démocratique Panafricain (PDP) et actuel coordinateur de la Coalition.
 
Ce fut le tour ce lundi de Me Mouhamed Tchassona-Traoré, le président Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement (MCD) d’enfoncer le clou dans la plaie.
 
« Je conteste la candidature de Me Apévon, parce que ça ne réglera pas le problème du Togo. Si l’opposition veut réaliser l’alternance, que l’ensemble des forces politiques de l’opposition, s’entendent pour désigner un seul candidat. Et c’est ça seul qui fera renaître l’espoir dans cette frange de nos populations qui s’abstient souvent aux élections », a martelé Me Tchassona-Traoré dans une interview accordée à Kanal Fm.
 
« Les choses ne se sont pas bien passées au sein de la Coalition Arc-en-ciel », a-t-il dénoncé en allusion à l’élection de Me Apévon.
 
« Je ne sais pas par quel magie, les amis se sont entendus de (pour) passer au vote et aboutir au résultat que vous connaissez aujourd’hui.
Je n’ai rien contre Me Apévon. Je conteste la méthode. Quand on est démocrate, il faut respecter certains principes », a-t-il poursuivi.
 
« Si demain, le conclave (CST/Arc-en-ciel) débouche sur le choix de Me Apévon, comme candidat unique de l’opposition toute entière, c’est avec joie et plaisir que je m’alignerai sur sa candidature », a ajouté le président du MCD.
 
Cette situation au sein de la Coalition, ne laisse pas indifférents certains opposants.
 
Selon Agbéyomé Kodjo, président l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) interrogé dimanche par l’Agence Savoir News, « la scène à laquelle se livrent les acteurs politiques est ahurissante ».
 
« Ma parole dans cette cacophonie serait inaudible. Je pense que les togolais ont compris qu’il faut une solution innovante, c’est ce que OBUTS va apporter », a-t-il souligné, avant d’ajouter : « Les cris de détresse des populations exigent de nous dépassement et oubli de soi pour rechercher des solutions consensuelles pour l’unité de la nation ».
 
« Que l’amour soit la préoccupation première des hommes politiques. Il faut un message de paix et de non exclusion », a pour sa part souligné vendredi dernier, Francis Ekon, président de la Convergence Patriotique Panafricaine (CPP), à l’occasion de la célébration du 15è anniversaire de sa formation politique. FIN
 
Edem Etonam EKUE
 
Savoir News
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*