Natchaba: ‘Le boycott n’est pas une attitude politique responsable’

image_pdfimage_print

natchaba


L’actualité majeure au Togo est dominée par l’élection présidentielle de 2015 qu’une partie de la classe politique entend boycotter. Cette posture est adoptée par le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR). Pour l’ancien Président de l’Assemblée nationale, Fanbaré Natchaba, l’appel au boycott est une mauvaise fois et un règlement de compte contre les candidats de l’opposition en course pour l’élection du 15 Avril prochain.
 
C’est ce que croit savoir l’ancien Président de l’Assemblée Nationale, Fambaré Ouatara Natchamba qui intervenait mercredi sur les ondes de la Radio Taxi FM. Il estime que beaucoup de gens font la politique sans connaitre l’histoire du pays parce que le Togo a été indépendant en 1960 sans avoir rempli toutes les conditions.
 
Évidemment, en ce temps, malgré la position négationniste des progressistes, cela n’avait pas empêché les nationalistes à aller voter et remporter la victoire. A travers cet exemple historique, l’ancien artisan du parti au pouvoir a dit clairement que « le boycott n’est pas une attitude politique responsable. L’élection présidentielle, c’est un homme face à un peuple ».
 
Il évoque l’exemple du retrait de la candidature d’Edem Kodjo (UTD) à la présidentielle 1994 et celui des législatives de 2002 qui sont à l’origine de la modification de la constitution actuelle.
 
« Cette attitude n’est pas une question de posture ni une position de principe basé sur un raisonnement politique cohérent, mais c’est la politique politicienne », a-t-il dénoncé. L’ancien ministre a soulevé que le boycott n’est pas dans le décompte de voix.
 
Pour lui, « ceux qui disent de boycotter l’élection, ne savent plus vraiment quoi faire ». « Cette attitude est un règlement de compte au niveau de l’opposition elle-même parce qu’après avoir longtemps manifesté derrière l’ANC de Jean-Pierre Fabre, ils savent qu’ils ne pourront pas gagner c’est pourquoi ils ne veulent pas aller aux élections », explique M. Natchaba.
 
« Qu’on le veuille ou non, il s’est créé un statut de leader pour ce parti pour être à la tête de l’opposition et les autres comme le CAR sont mis au rencart. C’est pourquoi le CAR met le boycott devant pour faire en sorte que le CAP2015 le suit en disant, tant qu’il n’y aura pas de réformes il n’y aura pas aussi à élection », a critiqué l’ancien Secrétaire général du RPT.
 
Il a même félicité le courage de Jean-Pierre Fabre à se positionner pour l’élection de 2015. A en croire Natchmba, « ce serait une erreur pour Fabre qui a été aux élections précédentes sans les réformes, de refuser la prochaine élection. Donc, il a bien fait de persister ; après l’élection, on verra la réponse et on fera aussi les réformes ».
 
Sans langue de bois, le Prof. Ouatara Natchaba rappelle qu’après l’APG en 2006, Me Yaovi Agboyibo le Président du CAR, a été le premier ministre du gouvernement, mais il n’avait rien fait comme effort pour les réformes constitutionnelles et institutionnelles. Pourtant, son parti qui dit qu’on ne peut pas aller à cette élection sans les réformes, avaient pris part aux élections de 2007, 2010 et de 2013 ».
 
source : togobreakingnews
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*