Négociations intergouvernementales : Une enveloppe de 40 millions d’euros en faveur du Togo, un cocktail a marqué ce jeudi la fin des discussions

image_pdfimage_print

cooperation_allemane_togo

L’Allemagne a décidé d’allouer une subvention non remboursable de 40 millions d’euro (plus de 26 milliards de F.CFA) au Togo pour les deux années à venir : telle est l’une des grandes décisions issues des négociations intergouvernementales Togo/Allemagne tenues mercredi et jeudi à Lomé.

Les documents ont été signés jeudi en fin de matinée, juste à la fin des discussions entre les deux parties. A travers cette subvention, l’Allemagne a augmenté de 50%, son aide au Togo.

Les deux jours d’intenses travaux entre les deux parties ont été bouclés en beauté par un cocktail jeudi soir à la résidence de M. joseph Weiss, Ambassadeur de l’Allemagne au Togo, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

Etaient de la fête, les ministres : Mawussi Djossou Sèmodji de la planification et M. Kako Nubukpo de la prospective. Certains responsables politiques étaient aussi présents.

« Pendant deux jours, nous avons fait le bilan de notre coopération et nous sommes accordés sur les orientations des deux années à venir. On a mis à la disposition du Togo, une enveloppe de 40 millions d’euros, ce qui représente une augmentation de 50%. C’est une bonne nouvelle qu’il faut fêter », a déclaré M. Weiss.

Trois domaines sont ciblés par cette convention : le développement rural et l’agriculture, la formation professionnelle, technique et l’emploi de jeunes, la bonne gouvernance et décentralisation.

Les interventions allemandes au Togo sont concentrées dans trois villes moyennes à l’intérieur du pays : Tsévié, Sokodé et Kpalimé.

« C’est la particularité chez nous. On ne reste pas dans les salles climatisées de Lomé, mais on va vraiment vers la population, auprès des groupes cibles pour un impact concret »,a souligné le diplomate allemand.

Précisons que l’Allemagne a repris sa coopération avec le Togo en 2011, après plusieurs années de brouille entre les deux parties.

A travers cette reprise, la GIZ (Gesellschaft für Internationale zusammenarbeit) a fait son grand retour au Togo en mars 2012, après environ 20 ans d’absence.

Ainsi, les deux pays se sont mis d’accord sur trois axes de collaboration : la Formation technique et professionnelle et emploi des jeunes (ProFoPEJ), le Développement Rural y compris l’agriculture (ProDRA) et la Bonne gouvernance et Décentralisation (ProDEG). FIN

Ambroisine MEMEDE

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*