Il est
Flash info :: | Marche de ce 04 octobre à Lomé: la foule des manifestants a considérablement grossi au point de jonction à Deckon, ce qui en a fait de nouveau une marée humaine. | | Deux corps ont été retrouvés dans le fleuve qui traverse la ville de Mango, les 22 et 23 septembre 2017, victimes de la répression des forces de l’ordre (Eric Dupuy). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Nicodème Habia : « Les responsables du Parti des Togolais d’Alberto Olympio m’ont approché pour voir si nous pouvons travailler ensemble »

image_pdfimage_print

nicodeme_habia

Nicodème Ayao Habia, ancien député de l’Avé et ex-lieutenant du président de l’Union des Forces de Changement (UFC),  Gilchrist Olympio rejoindra-t-il dans les jours à venir le Parti des Togolais (PT) d’Alberto Olympio ? La rumeur se faisant persistante sur l’éventualité d’un tel transfert politique, l’Agence Afreepress a approché l’intéressé lui-même afin de recueillir son avis sur la question. « Effectivement les responsables du Parti des Togolais m’ont approché ces derniers temps pour voir si nous pouvons travailler ensemble », a-t-il confié à la rédaction d’Afreepress et de manifester sa disponibilité à aller vers une telle collaboration. Lire l’intégralité de l’entretien.

 

Afreepress : Bonjour Honorable Nicodème Habia. Selon la rumeur ambiante vous aurez décidez de rejoindre le Parti des Togolais d’Alberto Olympio. Confirmez-vous l’information?

 

Nicodème Habia : Merci de m’ouvrir vos colonnes. Effectivement les responsables du Parti des Togolais d’Alberto Olympio m’ont approché ces derniers temps pour voir si nous pouvons travailler ensemble pour la construction d’une vraie démocratie au Togo, gage d’une alternance politique pacifique.

 

Je puis vous dire que je les suis de près. J’apprécie aussi leur façon d’appréhender la situation politique togolaise et leurs approches de travail. Tout compte fait, les discussions se poursuivent entre nous et les jours à venir nous fixerons l’opinion.

 

Afreepress : Pour quelles raisons avez-vous accepté de discuter avec le PT d’Alberto Olympio et non avec le CAR, la CDPA ou d’autres anciens partis politiques déjà implantés au Togo ?

 

Nicodème Habia : Vous savez, nous devons rendre hommage aux responsables de ces partis que vous venez de citer à cause des efforts qu’ils ont consentis pour la lutte politique au Togo jusqu’à ce jour. Ils constituent des partis de référence auprès desquels nous allons puiser des conseils et expériences. Aussi j’ai toujours eu de bonnes relations avec les responsables de ces anciennes formations politiques.

 

Les raisons qui motivent les échanges avec les premiers responsables du Parti des Togolais, me demandez-vous ? Elles sont d’ordre générationnel et stratégique. Nous avons senti dans leur organisation une certaine disposition qui est différente de ce que nous avons l’habitude de voir. Ils ont aussi un langage plus proche de la réalité que nous vivons aujourd’hui.

 

Afreepress : Pourquoi quittez-vous un Olympio (Gilchrist) pour un autre Olympio (Alberto) ?

 

Nicodème Habia : (Rires). Des fois et en considération des réalités en politique, le nom importe peu. Ce qui importe c’est la vision, l’idéal et surtout la méthode pour parvenir aux résultats escomptés.

 

Afreepress : Plus surprenant encore, c’est votre absence dans le parti de votre ami Djimon Oré. Pourquoi avez-vous choisi de ne pas rejoindre le FPD de M. Oré ?

 

Nicodème Habia : C’est un sujet sur lequel je ne voudrais plus revenir, l’essentiel est de garder de bonnes relations et d’amener le bateau de l’alternance au large.

 

Afreepress : N’est-il pas temps pour vous de mettre en place votre propre parti comme le souhaitent certains de vos proches ?

 

Nicodème Habia : Un bon enseignant n’est pas toujours obligé de créer une école parce qu’il peut revendre son expérience à d’autres pour le bien-être de tous en vue de donner quelque chose de consistant et de durable à la société.

 

Afreepress : Comment appréciez-vous le dialogue entamé depuis le 19 mai dernier au siège de Tégotélécom ?

 

Nicodème Habia : Je me suis déjà prononcé par rapport à ce dialogue qui n’est pas une mauvaise chose en soit. Mon souhait est que les choses avancent dans le bon sens pour l’intérêt général de la nation.

 

Entretien réalisé par Olivier A.

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 2 juin 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer