Nicolas Lawson condamne la manière de désengorger les voies publiques

image_pdfimage_print

nicolas_laws

S’il n’est pas contre l’opération de désengorgement des rues et routes en cours actuellement à Lomé, le président du Parti du Renouveau pour la Rédemption (PRR), Nicolas Lawson a fustigé dimanche sur les ondes d’une radio de la capitale la méthode utilisée sans proposition « aucune » pour les victimes.

« Ce sont des gens qui prennent des décisions et qui ne voient pas les conséquences de leurs décisions. Quand ils disent aux gens de déguerpir et qu’ils cassent leur objets, qu’est-ce qu’on leur propose en contrepartie », s’est interrogé le leader du PRR.

A en croire le président de ce parti, le PRR dans son agenda, a déjà prévu cette opération à laquelle l’Etat doit consentir 200 milliards de francs CFA chaque année pour la construction des « conteneurs » et des projets pour Lomé et sa banlieue.

« Dans l’agenda du PRR, nous avons dit qu’il faut consacrer à la ville de Lomé et à sa banlieue 200 milliards par an. Sur une période de 5 ans, cela fera 1000 milliards pour essayer de faire un certain nombre de projets, et un système de petits conteneurs dans presque toutes les rues et de la sorte, ceux qui sont dans le secteur informel ou pas pourront avoir des aménagements. Ce n’est que comme ça qu’on peut dégager toutes les rues Ce fonds sera gagé sur les transferts de la diaspora d’environ 170 milliards par an », a-t-il expliqué.

Depuis quelques mois déjà, les boulevards, routes et rue sont dégagés de leurs « encombrements » à travers l’opération dite de désengorgement des rues, initiée par les délégations spéciales de la commune de Lomé et de la préfecture du Golfe.

Telli K.

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*