Nicolas Lawson, le président du PRR appelle au boycott de la présidentielle

image_pdfimage_print

nicolas_lawson_500


© togoactualite – « Je ne suis pas candidat à cette élection, je demande à tous les sympathisants du PRR de boycotter les élections de 2015 et si l’occasion et le temps leur permet de s’ériger même contre ce qui va se faire pour qu’on puisse corriger les choses », ainsi s’exprimait ce vendredi M. Nicolas Lawson le président du parti du renouveau et de la rédemption (PRR) sur les ondes d’une radio locale à Lomé.
 
Pour le patron du PRR, plusieurs fois candidat à l’élection présidentielle au Togo, le pays n’avancera pas par les élections, il faut que « je le dis très clair ». Un peu plus loin, ce politicien connu pour son franc parler qu’il « n’y aura pas d’élection présidentielle l’année prochaine parce que nous ne voyions pas qui sont ces gens ? Qu’est-ce qu’ils nous proposent ? Et ils vont nous amener où ? Et vous voulez que les gens aillent voter ? »
 
Selon lui ce sont ces raisons qui ont d’ailleurs poussé son parti à ne pas participer aux élections législatives de l’année dernière parce que dit-il, « nous savions ce qui allait se passer ».
 
Le patron du PRR n’a pas loupé ceux qui se battent au sein de l’opposition pour une candidature unique. « Est-ce que dans la situation actuelle, ce qui se passe aujourd’hui c’est une question de candidat unique, je sais que pendant 30 ans ou 40 ans on vous a habitué à marcher dont ils ont pris cette habitude dans leur gène où pour la moindre chose il faut marcher au lieu d’aller réfléchir et trouver des solutions ensemble viables. Non ! Ils sont divisés et il y a de petits ambitieux qui tirent la couverture à eux et qui empêchent les Togolais de réfléchir », a-t-il encore souligné.
 
Au plan économique, M. Lawson trouve que c’est un scandale qui le gouvernement revienne sur son budget en l’amputant de centaine de milliards. « Aujourd’hui vous avez un gouvernement qui a fait un budget de 832, 7 milliards et qui à mi-chemin vient vous dire qu’ils ont diminué ça de 104 milliards, on avance ou on recule, c’est un scandale. Ça veut dire que ce régime a totalement échoué. C’est une gangrène politique qui laisse piller ce pays », a conclu l’ancien candidat à l’élection présidentielle.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*