Nicolas Lawson rappelle à l’équipe dirigeante actuelle qu’on ne peut pas bâtir seule la nouvelle société

image_pdfimage_print

nicolas_laws

Après un temps de silence, Nicolas Lawson, le président du Parti pour la rédemption et le renouveau (PRR), connu pour sa verve, se signale de nouveau. Dans une missive adressée au peuple togolais, il demande aux Togolais d’appréhender la signification profonde de la longue crise que traverse le pays et élaborer une réponse cohérente et efficace pour éviter les mêmes dérives.

« Nous division politiques infécondes ou tragiques ne font qu’aggraver les maux dont souffrent nos compatriotes et qui font de nous le jouet de l’étranger. La paix sociale, la stabilité politique, l’unité, l’unité nationale et la sécurité de tous sont primordiales », écrit M. Lawson plusieurs candidats à l’élection présidentielle au Togo. Pour le leader du PRR, les politiciens doivent réaliser que le combat politique avec acrimonie et se servant de dogmes désuets autour d’intérêts partisans ou personnels ne peut qu’être dévastateur et funeste à notre nation.

« Nous savons que l’adaptation au changement n’est pas facile mais nous disons à nos frères qui dirigent le pays que le refus de procéder dans des délais suffisamment courts à certains changements décisifs devient plus coûteux. Nous devons tous admettre qu’aucun savoir ne peut être total et qu’aucune métaphore ne peut épuiser le réel », a-t-il indiqué.

Le PRR invite les Togolais et les Togolaises au discernement, à la foi et à l’espérance. « Nous affirmons depuis des trois décennies que l’instabilité sociale et les incertitudes politiques peuvent libérer des énergies d’une brutalité difficilement contrôlable. La misère ambiante, les outrages graveleux aux bonnes mœurs, les injustices sociales criantes, la corruption généralisée, la bureaucratie apathique et les inégalités économiques malséantes que nous constatons tous constituent des menaces à la paix sociale, la stabilité politique. Ce qui n’exclut pas l’éventualité de nouvelles violences sur la route qui nous mène à notre avenir », poursuit-il.

Pour finir, il rappelle à l’équipe dirigeante actuelle qu’on ne peut pas bâtir seule la nouvelle société. Il faut des énergies nouvelles. Elles existent au sein du peuple et dans l’opposition. Il faut les mobiliser. Le Président de la République est le seul pouvant prendre cette décision cruciale pour préserver l’unité nationale, la paix sociale et la stabilité politique.

S’il réalise que c’est la volonté de freiner les changements. S’il réalise que c’est la volonté de freiner les changements qui accroit les risques de violences et non les changements eux-mêmes ; s’il réalise que c’es la volonté aveugle de défendre ce qui est périmé qui crée le danger tragiques affrontements, alors il fera éviter à notre nation de nouvelle convulsions violentes.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*