Nicolas Warnery : « Les relations bilatérales sont denses et très diversifiées »

image_pdfimage_print

nicolas_warnery

Les relations entre la France et le Togo sont « denses et très diversifiées » et peuvent être regroupées en « trois grands secteurs », a affirmé dans une interview au bimensuel togolais Focus Infos paru ce mercredi, l’ambassadeur de France en fin de mission au Togo Nicolas Warnery.

Après trois années au Togo, M.Warnery est appelé à d’autres fonctions dans son pays. Son successeur est M.Marc Fonbaustier.

Le diplomate français s’est dit « très heureux de pour pouvoir échanger en toute liberté et en toute franchise » avec ses différents interlocuteurs, togolais ou partenaires de la communauté internationale et de pouvoir agir dans une « relation de transparence et de confiance », avec ces mêmes interlocuteurs.

« Notre métier n’a de sens que si +nous parlons vrai+ et que si nous essayons d’améliorer le cours des choses ou de faciliter le traitement des dossiers. J’ai toujours considéré que je devais être à la fois un observateur et un acteur », a souligné M.Warnery.

Selon lui, les relations bilatérales entre la France et le Togo « sont denses et très diversifiées », et on peut « schématiquement, les regrouper en trois grands secteurs : les relations politiques (y compris le dialogue sur les questions diplomatiques) et la coopération dans le domaine régalien, le développement et les affaires culturelles et la diplomatie économique ».

Concernant la coopération dans le domaine régalien, le diplomate français a cité quelques exemples : la préparation des forces armées togolaises aux opérations de maintien de la paix, la définition d’une stratégie maritime nationale pour optimiser la gestion des eaux togolaises, la lutte contre le terrorisme et toutes les formes de criminalités etc…

« Notre aide prend des formes très diverses : présence ou missions ponctuelles d’experts techniques, subventions ou prêts de l’Agence Française de Développement (AFD), subventions et bourses du Service de Coopération et d’Action culturelle (SCAC), programmes de l’Institut français du Togo (IFT) ….. Nos priorités sont la formation de la jeunesse, le développement durable, la gouvernance, le soutien à la société civile et à l’économie à la base », a-t-il souligné.

M.Warnery est largement revenu sur le dernier développement de l’actualité politique, notamment le récent rejet par les députés du parti au pouvoir, du projet de loi portant modifications de certaines dispositions de la constitution. Une bonne partie des textes modifiés font partie des réformes exigées par l’opposition, conformément à l’Accord Politique Global (APG), signé par les acteurs politiques en août 2006 sous la médiation du président burkinabè Blaise Compaoré.

Introduit par le gouvernement, le texte avait été rejeté en bloc par les députés de l’Union pour la République (UNIR, le parti au pouvoir), faute de consensus sur l’une des principales dispositions modifiées : la limitation du mandat présidentiel. Pour l’opposition parlementaire, le texte prendra effet immédiatement, une exigence qui n’est pas du goût des députés de la majorité présidentielle, car visant le président Faure Gnassingbé.

« J’ai été — je l’ai dit le 14 juillet — pris à contre-pied par le vote de l’assemblée nationale. je persiste et je pense que le Togo était tout près de mettre en œuvre, le +noyau dur+ de l’APG de 2006 (limitation du nombre de mandats présidentiels et instauration d’un scrutin à deux tours), et d’aborder dans les meilleures conditions possibles, l’échéance démocratique de l’élection présidentielle de 2015 », a-t-il indiqué.

« Franchir cette étape, aurait également permis au pays, d’avancer sur la voie de la réconciliation, indispensable pour solder la crise socio-politique et se tourner vers l’avenir », a-t-il poursuivi, avant d’ajouter : « Ce qui m’a le plus marqué au Togo, c’est le courage et le sourire des enfants, parfois parmi les plus démunis ».

« Où que j’aille, quoi que je vive à l’avenir, je les garderai en moi, comme un trésor précieux, comme une leçon de vie que m’offre le continent, à moi qui y ai vécu une partie de mon enfance et qui en ai été marqué pour la vie », a conclu M.Warnery. FIN

Junior AUREL

Savoir News

 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*