Nouveau cadre de partenariat : Banque Mondiale mettra 350 millions de dollars à la disposition du Togo

image_pdfimage_print

banque_mondiale_aide


Aider le Togo à mettre en place les conditions pour une croissance économique plus inclusive et durable. Tel est l’objectif du groupe de la Banque mondiale qui était lundi, en discussions avec l’Etat togolais autour du nouveau Cadre de partenariat devant intervenir entre les deux parties. Ce nouveau cadre, selon la Banque mondial s’articule autour de trois principaux axes à savoir le renforcement de la performance du secteur privé, la promotion de l’inclusion économique et sociale, la soutenabilité et la résilience.
 
Au total, une enveloppe globale estimée à environ 350 millions de dollars US sera accordée au Togo dans le cadre de ce nouveau partenariat qui court de janvier 2017 à janvier 2020. « Nous nous réjouissons de cette rencontre qui constitue une étape importante pour le renforcement de notre partenariat avec le Togo. Elle nous a permis d’échanger avec la partie togolaise et de convenir des grands axes autour desquels nous allons articuler nos interventions sur le moyen terme », a déclaré Pierre Laporte, Directeur des opérations de la Banque Mondiale pour le Togo au cours de l’atelier qui a réuni lundi les deux parties à Lomé autour de ce nouveau cadre de partenariat. C’était de représentants du gouvernement, dont Kossi Assimaidou, Ministre de la planification du développement.
 
De son côté, celui-ci a estimé ce Cadre de Partenariat un outil qui viendra en appui au Plan national de développement du Togo. « Il va ouvrir la voie à la préparation de nouveaux projets et programmes. Les discussions que nous venons d’avoir nous ont permis de nous assurer de l’alignement des actions de la Banque sur les priorités de la stratégie nationale afin que les actions à mener puissent avoir un impact significatif sur le développement du pays et améliorer les conditions de vie et du bien-être des populations togolaises », a-t-il déclaré.
 
La Banque mondiale exécute au Togo une dizaine de projets et une autre dizaine en préparation qui entreront dans le cadre de la nouvelle stratégie. Ils couvrent divers secteurs à savoir l’agriculture, l’éducation, l’environnement, l’ développement communautaire et filets sociaux, la santé, le secteur privé, l’emploi des jeunes, les télécommunications, les mines et énergie…
 
Théophile K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*