Olivier Poko Amah en Europe

image_pdfimage_print

olivier_500


Depuis quelques jours, la presse écrite fait état de ce que l’ancien officier des Forces Armées Togolaises (FAT), le commandant Olivier Poko Amah a fui le Togo suite à la convocation que lui a adressé le doyen des juges d’instruction à comparaître devant lui pour affaire le concernant.
 
Le Collectif de Résurgence de la Diaspora Togolaise (CRD-Togo) vient de confirmer ce départ de l’homme dans un courrier d’appui à la demande de visa humanitaire que cette organisation a adressée mardi au président du parlement européen.
 
« Monsieur le président du parlement européen, je viens par la présente solliciter de votre précieuse intervention aux fins de sauver la vie de M. Olivier Poko Amah, ancien officier des FAT et président de l’Association des Victimes de la Tortures au Togo (ASVITTO) qui vient de fuir le Togo en raison de graves menaces sur son intégrité physique », relève le document.
 
Devant les militants du Front républicain pour l’alternance et le changement (FRAC) samedi lors de sa manifestation hebdomadaire, le président d’ASVITTO a informé d’un « plan » contre sa personne.
 
L’audience n’a pas eu lieu mardi parce que le doyen des juges d’instruction était en permission pour des funérailles.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*