Opposition togolaise : Gerry Taama et son NET exclus de la Coalition Arc-En-Ciel et de CAP 2015

image_pdfimage_print

gerry_taama


Est-ce pour sanctionner une indiscipline ou pour anticiper sur un probable retrait à venir du NET (Nouvel Engagement Togolais) de la Coalition Arc-En-Ciel ? Selon des informations parvenues à notre rédaction hier en fin d’après-midi, la Coordination de cette coalition a décidé d’exclure le NET de Gerry Taama de ses rangs et partant de CAP 2015.
 
Cette décision n’est que la conséquence d’une indigestion occasionnée au sein de ce regroupement par la dernière sortie de ce dernier pour annoncer la suspension de la participation de son parti aux activités de la CAEC. Il est rapporté que la Coalition juge que son acte est délibéré et a pour objectif de nuire à l’image de la CAEC pour n’avoir pas donné le temps qu’il faut pour discuter du problème de répartition des sièges dans les CELI (Commission Electorale Locale Indépendante) en interne avant de le porter à la place publique.
 
Des sources indiquent que cette exclusion aura également pour conséquence de délibérer Gerry Taama et son parti de tout engagement à eux confié précédemment, surtout pour ce qui est de l’un des quatorze sièges de la CAEC qui leur a été attribué.
 
On se rappelle encore que le 24 novembre dernier, c’est par un courrier qui a finalement échoué dans les colonnes des journaux et sur les ondes des radios de Lomé, on ne sait par quel moyen, que le président du NET a annoncé la suspension de la participation de son parti aux activités de la Coalition Arc-en-ciel et de CAP 2015 pour fustiger une certaine gloutonnerie dans la répartition de sièges dans les CELI.
 
Le courrier rapportait que c’est de façon arbitraire que la CDPA (Convention Démocratique des Peuples Africains) qui représente la Coalition Arc-En-Ciel à la CENI, a décidé de «donner trois sur les 14 sièges aux autres formations extraparlementaires de ce regroupement». Ce qui n’a pas été du goût du NET pour qui, la répartition « ne respecte ni le principe d’équité, ni celui du consensus ».
 
G.K / FS, Lomé
 
source :telegramme228
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*