Le parlement vote une loi criminalisant les enlèvements au Togo

image_pdfimage_print

assemblee_nat2

© togoactualite – Le Togo criminalise les enlèvements. Une loi a été votée ce vendredi dans ce sens par le parlement togolais. Réunis en session les élus du peuple ont voté la loi. Désormais l’arrestation, la détention, l’enlèvement ou toute autre forme de privation de liberté par des agents de l’Etat ou par des personnes ou groupes de personnes qui agissent avec l’autorisation, l’appuie ou l’acquiescement de l’Etat suivit du déni de la reconnaissance de la privation du sort réservé à la personne disparue du lieu où elle se trouve est considéré comme disparition forcée donc une infraction pénale.

 

Cette loi a été votée à l’unanimité par les députés au moment où 200 jeunes filles nigérianes sont enlevées par la secte Boko Haram au Nigéria.

 

Pour la 3ème vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mme Dagban Azovidé qui a présidé la séance, évoquant le cas nigérian, elle a déploré cette situation, tout en rappelant que le vote de cette loi par le Togo renforce son arsenal juridique dans son engagement à promouvoir et à protéger les droits humains. Elle a émis le vœu que l’adoption de cette loi permette d’atteindre les objectifs attendus.

 

Le ministre des droits de l’homme, Me Ahmadou Yacoubou a pour sa part remercié la représentation nationale qui a fait taire les divergences pour adopter le texte.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*