Il est
Flash info :: | Marche de ce 04 octobre à Lomé: la foule des manifestants a considérablement grossi au point de jonction à Deckon, ce qui en a fait de nouveau une marée humaine. | | Deux corps ont été retrouvés dans le fleuve qui traverse la ville de Mango, les 22 et 23 septembre 2017, victimes de la répression des forces de l’ordre (Eric Dupuy). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Pascal Bodjona : « Je suis un prisonnier politique »

image_pdfimage_print

bodjona_21aout2014


© togoactualite – Un mandat de dépôt a été décerné ce jeudi contre l’ancien ministre de l’Administration territoriale, Pascal Bodjona. C’est le dernier développement de l’affaire dite d’escroquerie internationale. Dans le camp du ministre, cette affaire est utilisée pour rendre des comptes à fidèle compagnon devenu très gênant du côté du pouvoir.
 
Ce qui fait dire au l’ancien directeur de cabinet de Faure Gnassingbé qu’il « va là où on me dit d’aller. Je suis un détenu politique. Je suis un homme. Je n’ai rien à foutre, on m’a convoqué je suis venu, il y a une requête que j’ai soumise avec mes avocats parce que la 1ère comparution a été fait en violation de l’article 92. On dépose Pascal Bodjona pas pour les motifs de droits communs mais pour d’autres motifs et je suis prêt. Je ne serai pas le 1er, je ne serai pas le dernier », déclare-t-il estimant que la procédure judiciaire est frappée de nullité.
 
Même son de cloche de la part de son conseil. Pour Me Dovi Ahlonko, « la défende a fait comprendre à M. le magistrat instructeur qu’il ne peut pas continuer de suivre le dossier en l’état pour la simple et bonne raison qu’il y a dans les actes qu’il a posé le 4 décembre, il y a violation de l’article 92 qui fait obligation au juge de demander à l’inculper de préciser son adresse(…). La loi à partir du moment, où l’inculpé fait état de la violation de ses droits tels que précisé à l’article 92, la loi fait obligation au juge d’instruction de communiquer le dossier à M. le Procureur général qui doit à son tour le soumettre à l’appréciation de la chambre d’accusation de la Cour d’appel pour annulation purement et simplement ».
 
Pour la défense, le juge Soumdina est incompétent pour connaitre de la suite du dossier.
« Ils ont compris qu’ils n’ont aucun pouvoir pour le faire mais nous réalisons avec regret qu’ils ont choisi de faire du forcing, c’est-à-dire du début jusqu’à la fin, vous êtes témoins ce qui s’est passé dans le dossier de Pascal Bodjona. Nous sommes allés de violation de violation, d’aberration en aberration », a encore poursuivit l’ancien bâtonnier.
 
Pour la défense, elle s’en tient à sa requête qui voudrait que le Juge se dessaisisse du dossier et l’envoie au procureur général. Ce qui le juge a refusé de faire et a décidé d’envoyer de nouveau Pascal Bodjona en prison.
Il est clair que les dernières sorties du ministre Bodjona annonçant son retour politique a semé la panique auprès de son « ami » Faure qui a décidé finalement de le renvoyer en prison pour le faire taire. Selon certaines indiscrétions, même si les principaux accusés ne sont pas inquiétés, l’enfant terrible de Kouméa devrait rester à la prison durant trois ans le temps pour Faure Gnassingbé de rempiler pour un autre quinquennat. Qu’il sache avec ou sans Bodjona, la bataille n’est pas gagner d’avance.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Publié le 21 août 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer