Il est
Flash info :: | Marche de ce 04 octobre à Lomé: la foule des manifestants a considérablement grossi au point de jonction à Deckon, ce qui en a fait de nouveau une marée humaine. | | Deux corps ont été retrouvés dans le fleuve qui traverse la ville de Mango, les 22 et 23 septembre 2017, victimes de la répression des forces de l’ordre (Eric Dupuy). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Politique : Le couple ANC-ADDI toujours chambre à part

image_pdfimage_print

isabelle_ameganvi


La séparation de corps entre le couple Alliance Nationale pour le Changement (ANC)-Alliance pour la Démocratie et le Développement Intégral (ADDI) continue toujours. Bien que, juridiquement, la relation existe.
 
On les voyait dans leurs beaux jours, bras dessus bras dessous, à travers les rues de la ville de Lomé lors des marches, le couple ANC-ADDI était pourtant bien parti pour donner des bébés (stratégies) qui pourraient favoriser l’alternance. Mais c’est mal connaître les sentiments des uns et des autres.
 
Tout le monde sait, lorsqu’il s’agit de question de couple ici-bas, que de petits ennuis arrivent toujours. Le couple ANC-ADDI semble ne pas échapper à cette règle.
 
Et c’est l’affaire d’octroi de siège à l’Union des Forces de Changement (UFC) par l’ANC au détriment d’ADDI qui se dit scandalisée par la situation et crie à l’infidélité et à la trahison
 
Un mari qui offre de si précieux cadeaux à son ex-femme a forcément des arrieres pensées. Commencent alors les vilaines scènes de ménage, avec en toile de fond l’alerte faite aux hommes des médias et la famille politique.
 
Faut-il aller au tribunal matrimonial ? En tout cas cette option, ADDI n’a pas essayé mais à plutôt a préféré sous le coûp de l’émotion d’ameuter la population en septembre dernier à travers une conférence de presse pour donner sa version des faits et prendre des mésures contre son ANC de mari
 
Madame ANC ( alliance Nationale pour le Changement) née ADDI ( Alliance des Démocrates pour le Développement Intégrale) n’est pas passé par quatre chemin pour le dire à son mari de JB Fabre
« Nous sommes en séparation de corps avec l’ANC, mais nous n’avons pas rompu » avait déclaré le président de l’Addi, Aimé Gogué à la presse.
 
« Je n’ai pas dit à l’ANC de donner le siège de l’ADDI à l’UFC. Je reconnais que j’ai envoyé un sms, mais pas dans le sens où nos partenaires l’ont compris », clarifie le Prof Aimé Gogué dont le parti se dit « fâché par le comportement de l’ANC » mais pourtant ouvert pour des discussions afin d’arriver à une entente.
 
Parlant justement de l’entente, la rédaction d’icilome.com a pu joindre le Prof Aimé Gogué afin d’en savoir un peu plus sur l’état d’avancement des démarches pour revoir la position sur la séparation de corps du couple.
 
« Les choses n’ont pas évolué. Les tentatives de conciliation n’aboutissent pas. Mais nous attendons de voir », a confié le Prof Aimé Gogué.
 
Les présidentielles s’approchent, peut-on penser à un terrain d’entente d’ici là ? Le Prof répond « Ce que je peux vous dire, c’est que, ça va s’éclaircir avant les élections », sans être en mesure de nous situer clairement.
 
Ce qui est clair aujourd’hui, c’est que le torchon brûle toujours entre l’ANC et l’ADDI.
 
Et pour ironiser l’évènement, un chef de parti politique dont nous taisons le nom fait savoir qu’étant donné que c’est une séparation de corps, et non un divorce, les deux amoureux ne vont pas longtemps supporter cette période de sevrage. Ces deux là sont faits l’un pour l’autre.
 
En attendant, la flamme de l’amour peut revenir, comme le divorce peut être consommé.
 
icilome
 

Commentaires

comments

Publié le 3 octobre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer