Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Toute l'équipe de Togo Actualité vous souhaite bonne heureuse année 2017. Merci pour votre soutien et votre fidélité. | | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Politique : L’opposition et les ODDH optent pour la pression pour arracher les réformes

image_pdfimage_print

Raphae--Kpande-Adzare_600

Deux manifestations de rues sont annoncées pour la deuxième moitié de ce mois : le 21 novembre pour l’alliance « Combat pour l’alternance politique » (CAP 2015), un regroupement de huit partis politiques de l’opposition soutenant Jean Pierre Fabre à la présidentielle de 2015 et le 28 novembre pour les Organisations de Défense des Droits de l’Homme (ODDH).

 

Principal motif : exiger les réformes constitutionnelles et institutionnelles, notamment le retour à l’Assemblée nationale du projet de loi portant réformes politiques.

 

Ce texte avait été rejeté le 30 juin dernier par les députés du parti au pouvoir, majoritaire à l’Assemblée nationale faute de consensus sur l’application de la disposition relative à la limitation mandat présidentiel.

 

Pour l’opposition parlementaire, la nouvelle disposition, une fois adoptée, prendra « effet immédiatement ». Une exigence qui vise le président Faure Gnassingbé élu en 2005 et réélu en 2010.

 

« Aujourd’hui, il faut nécessairement les réformes et tous les togolais aspirent à ces réformes. Seuls le président de la République et son gouvernement sont hostiles à ces réformes. Nous allons pas accepter cette fois-ci qu’on conduise le peuple tout droit dans le mur », a déclaré Me Raphaël Kpandé-Adzaré, président de la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH).

 

« Nous redoutons fortement ce qui s’est passé en avril 2005. Nous appelons les populations à nous rejoindre massivement le 28 novembre pour cette manifestation pacifique », a-t-il souligné.

 

Rappelons que deux partis politiques de l’opposition siégeant au Parlement ont dans la foulée, initiée une proposition de loi reprenant une bonne partie des dispositions contenues dans le projet de loi rejeté le 30 juin dernier.

 

Ils entendent déposer ce texte sur le bureau du président de l’Assemblée nationale, après avoir obtenu les 19 signatures à l’hémicycle. FIN

 

En Photo : Me Raphaël Kpandé-Adzaré

 

Edem Etonam EKUE

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

Publié le 12 novembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer