La préfecture de Vo coupé en deux par les pluies diluviennes

image_pdfimage_print

inondation


© togoactualite – La Conférence nationale souveraine avait déclaré la région de Vo, zone sinistrée. Deux décennies plus tard, cette zone où est pourtant extraite une des principales richesses du pays est encore à l’état de sinistre où la population autochtone tire le diable par la queue et peine à s’offrir trois repas quotidien et de l’eau potable alors que les enfants des employés de l’usine de phosphate exploité sur le sous sol de Vo se livrent au gaspillage de l’eau et de la nourriture.
 
Comme si cela ne suffisait pas, c’est les dernières précipitations qui se sont abattues sur la zone qui ont coupé la préfecture de Vo de Lomé. L’axe Lomé-Vogan est devenu impraticable au niveau de l’échangeur de Kégué et à près de la localité nommée Adankpokpondji. La circulation est devenue impraticable sur cette voie.
 
Cette situation aura des répercussions non seulement sur les habitants mais encore sur l’économie du pays si une solution immédiate n’est trouvée pour y remédier.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*