Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Prensidentielle 2015 : Le Comité d’Action pour le Renouveau, CAR tisse du mauvais coton au Togo

image_pdfimage_print

apevon_car

Prensidentielle 2015 :
Le Comité d’Action pour le Renouveau, CAR tisse du mauvais coton au Togo

 
 
Dans un communiqué intitulé l’heure du choix, le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) s’est retiré de la course à la magistrature suprême dont l’élection se tiendra le 15 avril prochain. La raison évoquée par le parti serait la non-effectivité des réformes constitutionnelles et institutionnelles telles que recommandées par la Commission Vérité Justice et Réconciliation (CVJR) et contenues dans l’Accord Politique Global (APG) signé en 2006. Dans un récent communiqué, le CAR s’indigne de la position de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) et son leader, Jean Pierre Fabre sur le sujet. Pour le parti présidé par Me Paul Dodji APEVON, « Les réformes politiques ne constituent pas une urgence pour le Président de l’ANC qui est sûr de gagner le prochain scrutin présidentiel, même au cas où les réformes n’auraient pas été réalisées ».
 
Ainsi, le parti réprouve cette prise de position du chef de file de l’opposition qui, selon le communiqué, « en cherchant à renvoyer à plus tard les réformes, expose le pays à un scénario extrêmement périlleux en offrant au Chef de l’Etat un boulevard pour briguer deux nouveaux mandats de 5 ans au moins, soit un minimum de vingt ans au pouvoir ». Le CAR, dans son communiqué, demande aux populations togolaises de savoir se positionner sur cette question des réformes : « Entre le schéma défendu par le CAR et celui que prône l’ANC, il faut choisir. Il est temps que nos populations sortent le pays de l’impasse politique qu’il traverse en faisant un choix clair entre ceux qui le trompent et ceux qui lui disent la vérité », lit-on dans ledit communiqué.
 
Ceux qui disent la vérité? Eh bien parlons-en de cette vérité !
Au nom de quelle vérité le CAR se permet-il non seulement de boycotter le scrutin du 15 avril mais en plus en choisissant la voix la plus mauvaise : boycotter et n’apporter aucune solution de rechange et ne même pas appeler á empêcher ces élections comme dans la ligne promue et défendue par le Front Tchoboé et les ODDH ?
 
La vérité c’est que le CAR n’a jamais compris que si le Togo est dans sont état chaotique actuel, la responsabilité est collective et il ne saura se dérober de la sienne qui n’est pas des moindres.
La vérité c’est qu’en Février de l’an 1994, les Togolais ont mis leurs espoirs dans le CAR et l’UTD en leur donnant, pour le CAR 34 députés et pour l’UTD 7. Pour n’avoir pas hérité du poste de premier ministre, le CAR a boycotté l’Assemblée Nationale, poussant sciemment l’UTD dans les bras du pouvoir et s’est laissé « acheter » certains députés désormais transfuges comme TCHÈGNON Bayédé et Allagbé et autres. Ce qui a permis au tandem Natchaba et Agbéyomé, respectivement Président de l’Assemblée Nationale et Premier Ministre de modifier la constitution, déroulant ainsi un énorme tapis rouge au monarque d’entant et finalement d’aujourd’hui. Même si par la suite l’occasion á été offerte au CAR d’occuper le poste de Premier Ministre sur la base d’un certain APG, la réalisation des réformes qui, en principe constituait la principale mission de la feuille de route du gouvernement Agboyibor, n’a jamais été la tasse de thé du CAR. Alors, que ce parti ait le courage de dire concrètement aux Togolais, en dehors du boycott sans solution de rechange pouvant avoir de l’incidence positive sur la lutte, comment il entend se battre aux cotés de ce Peuple meurtri, appauvri et croupissant sous le faix de la tyrannie. Que le CAR fasse le bilan de son aventure gouvernementale de septembre 2006 à décembre 2007 au Peuple ; qu’il nous explicite comment et surtout pourquoi il n’a pu réaliser les réformes alors qu’il était aux affaires. Dire la vérité commence aussi par là. Le Peuple du Togo en a marre des postures.
 
Amis fidèles auditeurs de Kanal K, la recherche de la vérité est beaucoup plus loin du CAR que de toutes ces formations politiques qui font elles aussi le jeu du pouvoir en participant á ces élections truquées et biaisées d’avance. Le salut du Peuple ne proviendra que de sa prise de conscience et sa résistance. Alors amis togolaises, togolais et de la diaspora, rentrons dans cette résistance populaire contre la tyrannie.
 
La Rédaction de FSA
Kanal K, Aarau en Suisse.

 

Commentaires

comments

Publié le 23 mars 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*


Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer