Présidentielle : 160 millions de F. CFA de l’Allemagne au PNUD pour renforcer les capacités des autorités administratives, traditionnelles, coutumières et celles des collectivités locales

image_pdfimage_print

aide_ceni_pnud_allemagne

L’Allemagne a mis à la disposition du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), 160 millions de F. CFA, pour la mise en œuvre d’un programme de formation visant à renforcer les capacités des autorités administratives, traditionnelles, coutumières et celles des collectivités locales dans le processus électoral en vue de la présidentielle de 2015.

 

Les documents ont été signés jeudi après-midi à Lomé par l’ambassadeur d’Allemagne au Togo Dr. Volker Berresheim et Mme Khardiata Lo N’Diaye, représentante du PNUD au Togo, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

 

Gilbert Bawara, ministre de l’administration territoriale et son collègue de la planification Mawussi Djossou Sèmodji ont également assisté à la cérémonie.

 

Cette subvention permettra de former et sensibiliser des préfets, sous-préfets, chefs cantons, chefs coutumier et traditionnels, responsables des collectivités territoriales sur toute l’étendue du territoire, afin de les amener à observer la neutralité et l’équité avant, pendant et après les élections par une bonne maîtrise de la connaissance des règles et des principes de gestion électorale.

 

« Les élections constituent l’élément crucial et central dans le processus de décentralisation », a souligné l’ambassadeur d’Allemagne au Togo, ajoutant que la préparation de la prochaine présidentielle « se déroule de façon très satisfaisante ».

 

Selon la Représentante du PNUD au Togo, cette subvention s’inscrit dans la volonté agissante de la communauté internationale, particulièrement pour l’occasion de la République Fédérale d’Allemagne et des Nations Unies, d’accompagner le Togo dans l’organisation d’élections transparentes, crédibles, inclusives et paisibles, volonté qui s’est déjà traduite par différentes interventions en direction de la sécurisation des élections, le renforcement des capacités de la société civile et dans les prochains jours des médias.

 

« Sa particularité est qu’il s’attache à la formation du personnel de l’administration territoriale à qui il est donné, de par le code électoral, un rôle et un statut d’accompagnement du processus électoral », a précisé Mme Khardiata Lo N’Diaye.

 

« En mettant donc ce financement à la disposition du PNUD, l’Ambassade d’Allemagne contribue à l’objectif visant le renforcement des capacités des acteurs du processus électoral, afin de leur permettre d’assumer leurs rôles et charges, dans toute leur plénitude et à la hauteur des enjeux que pose le processus de démocratisation », a-t-elle ajouté.

 

Rappelons qu’aucune date n’a encore été fixée pour la tenue de la présidentielle. Mais elle pourrait se tenir à la mi-avril. FIN

 

En Photo : Mme Khardiata Lo N’Diaye et Dr. Volker Berresheim, devant la presse, après la signature des documents

 

Chrystelle MENSAH/ Rédaction

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*