Présidentielle 2015 : CAP 2015 veut se prémunir de toute surprise désagréable

image_pdfimage_print

manif_cap2015_3


Togo – On connaît déjà sa position. Le Combat pour l’alternance politique en 2015 (CAP 2015) participera à la prochaine présidentielle, même sans les réformes. Pour ce regroupement de partis politiques, il n’est pas question d’ouvrir un boulevard à Faure Gnassingbé.
 
Les responsables de CAP 2015 soutiennent leur position par une surprise désagréable que pourrait faire le pouvoir à la dernière minute. « Imaginez que nous ne fassions rien et que subitement nous obtenions les réformes à la veille des élections, nous allons directement à l’abattoir, nous allons perdre », a expliqué Dr Georges William Kouessan, Coordonnateur du CAP 2015.
 
A le croire donc, la mise en œuvre des réformes pourrait arriver à tout moment. Il n’y a pas lieu de se laisser surprendre par le retournement de la situation. Les responsables rappellent l’exemple de 2013 où à la dernière minute, le pouvoir a appelé l’opposition à des discussions qui n’ont duré que quelques jours.
 
Toute chose qui conforte le CAP 2015 à continuer sa préparation en vue de la participation à cette élection. « Nous au CAP 2015 nous irons aux élections même si nous obtenons pas les réformes », a déclaré Eric Dupuy, Secrétaire à la communication à l’Alliance nationale pour le changement (Anc).
 
par ailleurs, l’Anc dit se battre aussi pour obtenir les réformes. c’est pourquoi elle demande à la population de se mobiliser pour les obtenir et battre Faure Gnassingbé dans les urnes.
 
« Nous sommes un parti politique et nous continuons à nous battre, à utiliser tous les moyens pour que les réformes se fassent, mais si le régime en place s’abstienne à rejeter à refuser ces réformes, il faut que l’ANC et les partis politiques qui constituent le CAP 2015 se mobilisent pour gagner les élections et obtenir l’alternance politique en 2015 », a affirmé Eric Dupuy.
 
Il a ajouté: « Nous sommes devant un fait accompli et nous nous tenons prêts pour toute élection. Je reste persuadé que si toute la population togolaise se mobilise comme il se doit et vote massivement pour l’alternance politique et se mobilise pour préserver leur vote, Faure Gnassingbé sera battu dans les urnes ».
 
La seule préoccupation pour le CAP 2015 aujourd’hui, c’est de trouver une date consensuelle pour la tenue de cette présidentielle.
 
I.K.
 
source : icilome
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*