Présidentielle de 2015 : Gilbert Bawara fait l’apologie du cadre électoral togolais

image_pdfimage_print

bawara_gilbert_500


Intervenant sur la chaîne satellitaire UbizNews samedi dernier, le ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Gilbert Bawara a classé le cadre électoral togolais parmi « les plus progressistes » de la sous-région ouest africaine.
 
Selon lui, depuis 2005, après « analyse sereine et approfondie de tout ce qui constituait des facteurs de contestation politique et d’agitation et de crispation », le cadre électoral a été « complètement refondé » conformément aux exigences de l’Accord politique global (APG) que les acteurs politiques ont signé le 20 août 2006.
 
« La CENI est composée de manière très équilibrée, représentative de toutes les tendances, elle a toutes les attributions pour organiser, contrôler et superviser les élections et l’administration n’a qu’un seul objectif, mettre à sa disposition l’ensemble des moyens et des ressources dont elle a besoin pour organiser de manière convenable, des élections démocratiques, libres transparentes et crédibles », a-t-il indiqué.
 
Outre la composition et les moyens dont dispose la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le ministre a fait allusion à l’enrôlement biométrique des électeurs avec délivrance imédiate de carte d’électeur « infalsifiable et sécurisé », l’amélioration des opérations de vote à travers les décomptes et la transmission des résultats issus du scrutin.
 
Telli K.
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*