Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Présidentielle 2015: « Je vous assure que nous ne lâcherons pas le morceau »,déclare Brigitte Adjamagbo Johnson

image_pdfimage_print

cap2015_09mai2015


Le Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015) dit ne pas lâcher aussitôt le « morceau ». Ce groupement de partis politiques qui a porté le candidat, Jean Pierre Fabre au scrutin présidentiel du 25 Avril dernier estime être le vainqueur de cette élection contrairement aux résultats proclamés par le CENI et validé par la cour constitutionnelle donnant Faure Gnassingbé vainqueur avec 58,77%.
 
Invité dimanche dans l’émission 12-13 chez les confrères de Nana fm, la présidente de CAP 2015 Brigitte Kafui Adjamagbo Johnson, a déclaré que « malgré tout ce que le pouvoir fait, CAP 2015 est un noyau dure qui se bat et qui a gagné les élections. Nous fondons cette conclusion sur des données concrètes qui sont à nos possession».
 
Pour elle, le pouvoir de Faure Gnassingbé est un « régime dictatorial » qui a une fois encore montré aux yeux du monde entiers lors de ce processus électoral qu’il ne veut pas quitter le pouvoir, et n’est prêt pour que la démocratie s’installe au Togo.
 
Cependant sans avoir fait de recours devant la cour constitutionnelle pour des raisons de partialité selon le CAP 2015, ce regroupement dit avoir aujourd’hui toutes les preuves de la victoire de son candidat.
 
« Aujourd’hui nous sommes en mesure de prouver que c’est le candidat du CAP 2015, Jean Pierre Fabre qui a gagné ces élections. Je vous assure que cette fois si nous ne lâcherons pas le morceau. C’est la vérité des urnes que nous voulons » a affirmé Brigitte Kafui Adjamagbé Johnson.
 
Sur un éventuel accord entre le pouvoir et le CAP 2015, la présidente de ce regroupement de formation politique a coupé la « proie en deux ».
 
« Il n’y a pas deal, il en existe que dans la tête, de ceux qui sont mal intentionnés, de ceux qui n’aiment pas ce peuple… Il faut savoir mettre de coté ses intérêt, faire une union sacrée pour atteindre l’objectif final. Le deal est une manœuvre de diversion de ce pouvoir » a-t-elle fait comprendre.
 
Sur les allégations qui l’annonce quitté le CAP 2015 plutôt que prévue, la secrétaire générale de la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA) a estimé que ces informations ne sont que des machinations.
 
source : courrier d’Afrique
 

Commentaires

comments

Publié le 10 mai 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer