Présidentielle 2015 : Jean Pierre Fabre dans les Savanes appelle à la fin du vote ethnique

image_pdfimage_print

jpf_campagne


« Il n’y a pas de mauvaises ethnies, il n’y a pas de bonnes ethnies. Il y a de mauvaises personnes et de bonnes personnes dans toutes les ethnies ». C’est par ces propos que le candidat de Combat pour l’Alternance Politique en 2015 (CAP 2015) a harangué les foules à Cinkassé, Dapaong et Mandouri aux premiers jours du début de sa campagne électorale dans la partie septentrionale du Togo.Le candidat Jean Pierre Fabre et Président National de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) était samedi à Cinkassé (640 km au Nord de Lomé) où il a animé un meeting à l’Ecole Publique Centrale de cette ville située à la frontière entre le Togo et le Burkina Faso.
 
Dans ses propos, il a exhorté son auditoire à ne pas voter pour des candidats en lice en contrepartie de cadeaux. Comme partout où il est passé, le porte flambeau du CAP 2015 a encouragé les populations à plutôt accepter les présents qui leur seront offerts tout en se refusant de voter sur cette base. « Prenez tout mais ne votez jamais pour eux», leur a-t-il dit.
 
C’est ce même message qui a été livré par le candidat Fabre aux populations de la grande ville de Dapaong regroupées sur le stade de cette ville. Il a appelé toutes les composantes ethniques de cette région à « voter utile » en portant leur choix sur sa personne.
 
Pour Me Abi Tchessa, président du Pacte socialiste pour le renouveau (PSR) et directeur de campagne adjoint du CAP 2015, cette élection se joue essentiellement entre Jean-Pierre Fabre et Faure Gnassingbé. « Je dis que le meilleur candidat, c’est Jean Pierre Fabre, votez pour lui car c’est lui qui incarne l’alternance », a-t-il dit.
 
« Le 25 avril prochain, est-ce que vous savez qu’il aura un nouveau président au Togo ? Alors retenez déjà le nom de votre nouveau président avant même d’aller dans les bureaux de vote. Son nom, c’est Jean-Pierre Fabre », a laissé entendre Me Abi Tchessa alors que la délégation de CAP 2015 était à Mandouri dans la préfecture de Kpendjal.
 
Le candidat s’est, quant à lui montré rassurant en promettant la victoire à ses militants surtout qu’il pense qu’aujourd’hui le fichier électoral existant après le passage des experts de l’OIF est « désormais mieux que ce qu’on avait ».
 
Ils sont environ 5 millions cinq cent mille électeurs à être appelés aux urnes le 25 avril prochain. Au totaol, cinq candidats sont en lice pour ces élections. Il s’agit de Jean-Pierre Fabre du CAP 2015 (opposition), de Gerry Taama du parti NET (opposition), de Me Mouhamed Tchassona-Traoré du MCD (opposition), d’Aimé thcaouré Gogué de l’ADDI (opposition) et de Faure Essozimna Gnassingbé, le président sortant.
 
A.G.
source : afreepress
 

Commentaires

comments

2 Réponses à "Présidentielle 2015 : Jean Pierre Fabre dans les Savanes appelle à la fin du vote ethnique"

  1. Koko   13 avril 2015 at 11 h 49 min

    C’est 3 millions 5 cents mille électeurs et non 5,5 millions ! Merci

    Répondre
  2. Etiko   13 avril 2015 at 17 h 03 min

    VOTONS UTILE. VOTONS JP FABRE

    Répondre

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*