Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Présidentielle 2015 : l’OIF recommanderait l’annulation du processus électoral

image_pdfimage_print

ceni_bat


C’est probablement dans la journée de ce mardi 07 Avril que le rapport des deux experts de l’Organisation Internationale de la Francophonie qui auraient déjà quittés Lomé en début d’après midi de lundi dernier serait publié. Selon les informations, c’est le bureau local d’OIF qui se chargerait de publication ce rapport.
 
Des sources proches des partis de l’opposition certains à la CENI, donne un rapport ‘’accablant’’ les experts recommanderaient un nouveau report du scrutin, le désordre dans le fichier serait colossal et nécessiterait beaucoup plus de temps pour un nettoyage plus conséquent. Dans ce cas, on s’avancerait vers une annulation pure et simple du scrutin en attendant de reprendre correctement le processus électoral.
 
Mais cette demande des experts de l’OFI ne serait pas la bienvenue au près des autorités togolaise qui met avant le délai constitutionnel. L’exécutif togolais ne serait plus dans la logique d’un nouveau report après celui proposé par la CEDEAO. Notre source donne pour preuve le report de la reprise des classes au 4 Mai. (lien) en vue “d’organiser l’élection présidentielle dans la sérénité.” Un scrutin dont le processus se déroule sur fond de contestations politiques et de grèves à répétition des travailleurs qui réclames depuis un peu plus de deux ans de meilleurs conditions de vie et de travail.
 
A en croire notre source, c’est un coup de tonner que l’OIF s’apprêterait à lancer dans le ciel Togolais ce mardi. Cependant le dernier mot reviendrait au gouvernement de décider de ce qu’il doit faire du rapport de l’OIF nous a confié un des membres influent du parti au pouvoir.
 
La mission d’expert de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) était à Lomé sur invitation du gouvernement Togolais pour corriger les imperfections dans le fichier électoral, source de toutes sortes de discordes au sein de la classe politique sur l’opportunité de la tenue de l’élection présidentielle.
 
source : courrier d’Afrique
 

Commentaires

comments

Publié le 7 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer