Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Circulation fluide au centre-ville de Lomé ce matin, contrairement à l’atmosphère normale. Important déploiement de gendarmes autour du Parlement et de la représentation de la CEDEAO au Togo. | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Présidentielle de 2015 : L’UFC affûte ses armes, les fédérations de Lomé-Golfe installées ce dimanche

image_pdfimage_print

ufc_investiture1_02072013

Plusieurs partis politiques affûtent leurs armes, en vue de la présidentielle de 2015 dont la date n’est pas encore connue. C’est le cas de l’Union des Forces de Changement (UFC) de Gilchrist Olympio qui est monté au créneau ce dimanche.

 

Activité menée : installation officielle de 18 fédérations de Lomé-Golfe, de ladite formation politique, lors d’une cérémonie présidée par M.Olympio. Ce dernier était entouré de plusieurs responsables de l’UFC.

 

« Nous sommes en train de terminer la refondation de notre parti. Et vous avez vu aujourd’hui, tous nos bureaux fédéraux de Lomé-Golfe ont été installés. Nous les avons présentés à la population », a déclaré Gilchrist Olympio, affirmant que ces derniers porteront les idéaux du parti jusqu’à sa « victoire totale ».

 

Ancienne principale formation politique de l’opposition avec 27 députés lors des législatives de 2007, l’UFC a été secouée par une crise au lendemain de la présidentielle de 2010, après la signature d’un accord de partage de pouvoir avec l’actuel régime.

 

Cette situation a entraîné le départ de certains +poids lourds+ dont Jean Pierre Fabre de ce parti. Ces derniers ont créé leur propre formation politique : l’Alliance nationale pour le changement (ANC), actuel principal parti de l’opposition à l’issue des élections législatives de juillet 2013 avec 16 députés.

 

L’UFC avait réalisé un mauvais score, engrangeant seulement trois sièges de députés au Parlement, sur les 91 sièges. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

Publié le 17 novembre 2014 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*



Obama et le PDG de Facebook

Obama taquine le jeune PDG de Facebook cravaté


Mme ADJAMAGBO: La CENI, pour être efficace, travailler de manière impartiale, doit être indépendante

Le conclave sortira un document. Attendez que nos pourparlers prennent fin et vous aurez ce document


Articles récents

:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer