Présidentielle 2015, une mission onusienne visite le Togo.

image_pdfimage_print

Akinyemi_Adegbola_onu


Conduite par Akinyemi Adegbola, une mission du département des affaires politiques des Nations Unies est en visite au Togo à seulement quelques 05 mois de la présidentielle de 2015.
 
Monsieur Akinyemi a pour mission d’évaluer le système électoral du Togo en sa qualité de coordonnateur de la division d’assistance électorale. Aux termes de cette mission des propositions concrètes seront faites en vue de l’amélioration des différents paramètres qui interviennent dans l’organisation des processus électoraux. Cette mission de source concordante est destinée à proposer des solutions idoines pour des élections crédibles et transparentes.
 
Dans son agenda monsieur Akinyemi rencontre les acteurs sociaux politiques impliqués ou ayant un droit de regard sur le processus électoral enclenché vaille que vaille avec les installations de la cour constitutionnelle et de la commission électorale sans omettre les nombreux remaniements au sein de l’armée dans un pays où cette entité peut intervenir contre toute attente dans le débat politique.
 
La société civile qui a échangé avec cette mission onusienne a réitéré ses inquiétudes sur le climat délétère qui prévaut dans le pays à la veille de ce rendez électoral. La question des réformes, l’observation électorale par les associations de la société civile, la nomination du Colonel Massina Yotrofei à la gendarmerie alors même qu’il est cité dans un rapport constitutionnel comme auteur d’actes de tortures sont entre autre les sujets que les associations et ONG ont porté à la connaissance de cette mission des Nations-Unies.
 
Le Togo reste un habitué de ces genres de missions à la veille des élections présidentielles. Malgré leur présence et recommandations, le pouvoir cinquantenaire qu’incarne Faure Gnassingbé rechigne à opter pour une culture démocratique basée sur le respect de la volonté populaire. Le Togo malgré les différentes pressions de l’international reste dans la catégorie des pays à holdup électoral avec en toile de fond des violences inouïes.
 
La mission propose par ailleurs, la création d’un cadre de travail au niveau de la société civile.
 
C’est à la suite de cette mission dont rapport sera rendu au secrétaire général adjoint des affaires publiques des Nations Unies que décision sera prise d’assister ou non le Togo.
 
Monsieur Akinyemi Adegbola est un expert électoral pour le compte des Nations-Unies. Il a l’habitude de ses missions d’évaluations avant les élections dans les pays africains comme la Guinée, la Guinée Bissau, la République démocratique du Congo et autres.
 
Fabbi Kouassi
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*