Présidentielle 2015 : Une attitude de contestation de Fabre ne devrait pas surprendre selon Bawara

image_pdfimage_print

jpf_vote_25avril2015


Le ministre de l’administration territoriale Gilbert Bawara qui joue depuis belles lurettes le rôle de porte-parole du gouvernement était devant la presse locale et internationale, le 25 Avril 2015, à Lomé. Objectif faire une mise au point sur le déroulement du processus électoral. La pomme de discorde reste le système SUCCES.
 
Lors de son vote plus tôt le matin, à Kodjoviakopé, Jean-Pierre Fabre estime que le système SUCCES est enterré.
 
Selon le ministre Bawara, le système de centralisation SUCCES est toujours maintenu. « Le système contrairement a ce que déclarait ce matin (25 Avril ndlr) un candidat, est toujours maintenu » a déclaré le ministre avant de faire la lecture du procès verbal ayant sanctionné les discussions.
 
Selon lui, un comité d’accompagnement a été mis en place comprenant des représentants des différentes missions d’observation, des représentants et, ou candidats eux-mêmes avec pour mandat de suivre de manière soutenue et pointue les opérations de compilation, de centralisation et de publication des résultats de la présidentielle de 2015.
 
Selon les informations fournies par le ministre de l’administration territoriale, le candidat Jean-Pierre Fabre y était aussi. Il précise que toutes les dispositions prises par la CENI sont toujours gardées pour donner des gages de transparence et de crédibilité.
 
« Quand on participe à une discussion dont on remet en cause les conclusions quelques heures plus tard, ça reflète un peu l’attitude que peut adopter ce candidat après la proclamation des résultats », a conclu le Ministre Bawara.
 surce: africa rdv
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*