Présidentielle : ADDI lance une souscription de 100 millions de F CFA pour soutenir sa campagne

image_pdfimage_print

addi_collecte_fond


© togoactualite – L’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI), le parti qui présente le professeur Aimé Tchabouré Gogué à la présidentielle du 15 avril prochain était devant la presse ce lundi 23 mars 2015.
 
Il s’agit pour le parti du robinet d’eau et de la jarre de présenter à la population les raisons qui motivent sa candidature à cette élection et ensuite dévoiler les préparatifs du scrutin.
 
Sur le premier point, la candidature du professeur Aimé Gogué s’inscrit dans une vision volontariste de briser la bipolarisation à l’extrême du jeu politique togolais qui rend quasi impossible une vraie réconciliation nationale.
 
L’autre raison de la candidature de l’ancien ministre de l’Aménagement territorial dans le premier gouvernement de la transition de Joseph Kokou Koffigoh est « sa capacité à lever les votes des abstentionnistes désabusés par les présidentielles passées er sa capacité de grignoter de façon significative l’électorat traditionnels du parti RPT-UNIR ».
 
Mais aujourd’hui, l’opposition aligne quatre candidats face au président sortant Faure Gnassingbé alors que jusque là, elle avait clamé sa volonté de désigner un candidat unique. Mais pour le professeur, cette stratégie n’est pas « la meilleure ».
 
« La candidature unique n’est pas la meilleure stratégie pour que nous gagnions même dans un mode de scrutin à un tour. Nous sommes convaincus que par le passé de ce bon choix, je crois que nous devons cesser de nous masturber en disant qu’il faut la candidature unique. D’abord la candidature unique n’a jamais existé nulle part au monde de l’opposition. Il faut qu’on le sache, pour nous la candidature unique n’est pas la meilleure stratégie et c’est clair », a déclaré le professeur Gogué en insistant sur la rupture d’un côté avec UNIR qui ne veut rien lâcher du pouvoir, de l’autre côté l’UFC-ANC qui sont dans une intransigeance qui ne donne rien jusqu’à présent.
 
S’agissant de sa campagne, tout comme le CAP 2015, le NET, l’ADDI sollicite un financement citoyen de la campagne. Pour ce faire, elle lance une campagne de financement citoyen dénommée « campagne un million de 100 F CFA ».
 
Pour l’ADDI, cette campagne vise à replacer ce citoyen togolais au cœur de l’action politique et rassure la population d’une utilisation judicieuse des fonds.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*