Il est
Flash info :: | J-P Fabre a appelé ce mercredi à de nouvelles mobilisations populaires les 26, 27 et 28 septembre 2017 au Togo, et confirme la mort d’un manifestant à Mango en ce jour. | | La rentrée scolaire 2017-2018, initialement prévue le 25 septembre, a été repoussée au 02 octobre (Gouvernement). | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Présidentielle de 2015: 800 observateurs des droits de l’homme sont en formation

image_pdfimage_print

election_surveillance


Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme au Togo (HCDH-Togo) a lancé officiellement ce mercredi à Lomé, l’organisation d’une une série de trente-cinq (35) sessions de formation à l’endroit des observateurs des droits de l’homme, qui seront déployés sur toute l’étendue du territoire dans le cadre de la prochaine élection présidentielle, a appris l’Agence Afreepress.La mission qui sera assignée à ces observateurs sera le monitoring, la collecte des informations relatives au cas de violation des droits de l’homme, avant, pendant et après l’élection présidentielle. Il s’agit d’un mécanisme d’alerte précoce afin que les dysfonctionnements soient corrigés à temps.
 
«Il faut qu’ils apprennent, qu’on fasse un petit rappel des principes des droits de l’homme, de l’importance de l’impartialité, de crédibilité et des vérifications des informations. Et surtout la façon de protéger les victimes ou les personnes censées être victimes de violation des droits de l’homme. Le but de notre observation c’est de prévenir les conflits », a déclaré Olatokunbo Ige, présidente du HCDH-Togo.
 
«Nous devons donc saisir l’occasion de la présidentielle de 2015 pour confirmer cette maturité du peuple togolais et la crédibilité de nos institutions aux yeux de nos partenaires, car le patriotisme doit nous pousser à aller toujours de l’avant, nous n’avons pas le droit de reculer mais au contraire, nous avons le devoir d’avancer mais surtout d’avancer positivement », a indiqué Hamadou Yacoubou, ministre des droits de l’homme, de la consolidation de la démocratie, chargé de la mise en œuvre des recommandations de la CVJR.
 
Au Togo, comme dans d’autres pays d’Afrique, la période électorale rime avec risques de violences post et préélectorales.
 
Mais le pays a pu connaître en 2007, 2010 et 2013, des élections que acceptables. Pour le gouvernement, il importe que les acquis des précédentes élections empreintes d’apaisement soient préservés.
 
Modeste K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 2 avril 2015


Catégorie(s) : Société
Tags : , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer