Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Présidentielle de 2015 : La mission de l’OIF table sur des actions en faveur de la transparence et la sincérité des résultats

image_pdfimage_print

siaka-sangare


En fin de mission d’évaluation du processus électoral au Togo, la délégation de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui séjourne dans le pays depuis le 16 février a fait le point de ses observations au premier ministre, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu ce vendredi, a appris l’Agence de presse Afreepress de source proche de la primature.Après avoir rencontré tous les acteurs intervenant dans le processus électoral, notamment les acteurs politiques, de la société civile, les institutions et les partenaires techniques et financiers, la mission conduite par le général Siaka Sangaré a fait savoir au chef du gouvernement qu’il y a une crise de confiance entre des acteurs dans le processus électoral en cours.
 
« Ce n’est pas propre au Togo, dans tous les pays africains, la plupart des difficultés qui naissent dans la mise ne œuvre du processus électoral se situent dans une crise de confiance entre les acteurs du processus électoral mais des acteurs dans le processus électoral », a relevé le chef de mission.
 
Le général malien n’a pas manqué de préciser au premier ministre que deux choses militent pour la création des conditions de cette confiance : « la transparence et la sincérité des résultats du scrutin présidentiel ».
 
Aucun mot sur les réformes politiques posées comme condition sine qua non par une partie de l’opposition avant la tenue du scrutin présidentiel.
 
La mission conduite par le général malien a également pointé du doigt des avancées « notables » dans ledit processus électoral.
 
A travers cette mission envoyée au Togo, la secrétaire générale de l’OIF, Michaëlle Jean et ses collaborateurs veulent voir dans quelle mesure la francophonie peut être « utile » dans l’accompagnement du processus électoral qui va donner en avril prochain sur le 6ème scrutin présidentiel au Togo depuis l’avènement du processus démocratique en 1990.
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 21 février 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer