Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Présidentielle du 15 avril 2015 : Synergie-Togo dénonce un processus unilatéral et verrouillé (Communiqué)

image_pdfimage_print

synergie_togo


Malgré les multiples alertes relatives aux irrégularités et dysfonctionnements qui entachent le processus préparatoire en cours, une élection présidentielle se tiendra au Togo dans moins d’un mois, conformément aux annonces faites par la Cour constitutionnelle et la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).
 
Après l’analyse des scrutins qui se sont tenus au Togo depuis 2003 et le relevé des incongruités liées au fichier électoral, Synergie-Togo a recommandé, le 27 février 2015, un audit approfondi du nouveau fichier électoral. L’association se propose de participer à ce travail afin de contribuer à restaurer la confiance entre les parties prenantes à cette élection et garantir la transparence du scrutin. Au Sénégal en 2011, un tel audit a été réalisé à la satisfaction de l’ensemble des acteurs politiques et de la société civile.
 
De notre point de vue :
 
− en l’absence des réformes constitutionnelles et institutionnelles réclamées avec insistance depuis 2006,
− faute d’un respect strict par les institutions des dispositions de la loi électorale,
− en l’absence d’une réelle indépendance de la CENI vis-à-vis du pouvoir exécutif,
les principaux critères de transparence, de justice et d’équité reconnus par les standards internationaux ne seront pas garantis lors du scrutin présidentiel unilatéralement fixé par le gouvernement au 15 avril 2015, contre la date proposée par la CENI.
 
Conséquence de la précipitation du gouvernement et de Mr Faure Gnassingbé, candidat sortant, la Cour Constitutionnelle observe, dans sa décision N°EP-02/15 du 11 mars 2015 relative à la liste définitive des candidatures à l’élection présidentielle du 15 avril 2015, qu’il « ressort du rapport du Ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales et de l’examen des pièces des dossiers que les dossiers de candidature de Messieurs TAAMA Komandega et TCHASSONA TRAORE Mohamed comportent des insuffisances mineures ».
 
Cependant, la Cour estime, que les insuffisances relevées « ne sont pas de nature à entacher la validité de leurs candidatures ». Synergie-Togo rappelle que cette même Cour avait, en 2010, rejeté la candidature de monsieur YAMGNANE Kofi pour des insuffisances non moins mineures.
 
A plusieurs reprises, les partis politiques de l’opposition ainsi que la société civile ont alerté les opinions publiques et internationales sur ces graves défaillances afin de prévenir les conséquences désastreuses qui pourraient naître d’un scrutin inique et prolonger ainsi la crise interminable que les Togolais vivent depuis des décennies. A l’évidence, l’élection présidentielle prévue le 15 avril 2015 ne permettra pas au Togo de rentrer dans la liste vertueuse des pays africains où la démocratie prend véritablement racine et corps.
 
En conséquence, Synergie-Togo réitère son appel aux acteurs politiques et de la société civile togolaise ainsi qu’à la communauté internationale pour qu’ils exigent un audit approfondi du fichier électoral, préalable à toute poursuite des opérations liées à l’élection présidentielle.
 
Synergie-Togo salue toutes les initiatives courageuses qui n’ont cessé de se développer depuis la mise en évidence des graves dysfonctionnements du processus électoral en cours et exprime sa gratitude à toutes les forces vives qui continuent de manifester leur engagement en faveur de la démocratie au Togo.
 
 
Pour Synergie-Togo, la Présidente
 
Brigitte Ameganvi
 
Paris, le 22 mars 2015
 
Synergie-Togo est une organisation de la société civile créée par des membres de la diaspora togolaise dans le but de contribuer au développement économique du Togo en mobilisant les compétences des Togolais, en sensibilisant la diaspora togolaise au devoir de solidarité qui s’impose à elle, en servant de cadre de réflexion pour l’élaboration de travaux relatifs à la valorisation de la démocratie et à la promotion des droits humains.
 
[Les travaux de Synergie-Togo sont disponibles et téléchargeables sur le site internet de l’association www.synergietogo.com.
 

Commentaires

comments

Publié le 23 mars 2015 dans Envoyez cet article à un ami

1 Réponse pour “Présidentielle du 15 avril 2015 : Synergie-Togo dénonce un processus unilatéral et verrouillé (Communiqué)”

  1. Ben beyeli dit :

    Merci la synergie pour votre impartialité dans vos avis!

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer