Il est
Flash info :: | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | Selom Klassou a représenté ce vendredi Faure Gnassingbé à l’investiture du président du Cap-Vert, Jorge Carlos Fonseca, réélu démocratiquement début octobre 2016 (officiel). | Mettre la pression pour les réformes : CAP 2015 en tournée fin août à partir de Tône (nord) | Le match amical Gabon-Togo de fin mai prochain n’aura pas lieu. | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.



Présidentielle du 25 avril 2015 : La CPP, le PDR et la NDP appellent à voter Faure Gnassingbé

image_pdfimage_print

ekon_pour_faure


Après étude et analyse du parcours et ligne politique des cinq (5) candidats en lice pour l’élection présentielle du 25 avril prochain, la Convergence patriotique panafricaine (CPP), le Parti pour la démocratie et le renouveau (PDR) et la Nouvelle dynamique populaire (NDP) donnent leur voix au candidat Faure Gnassingbé.L’appel à voter pour le candidat de l’Union pour la République (UNIR) a été lancé ce mardi au cours d’une signature d’accord entre le président de la NDP Gilbert Atsu, le Secrétaire général du PDR, Henri Kolani Lardja et le président de la CPP, Francis Ekon en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche Octave Nicoué Broohm et des militantes, militants et sympathisants des trois (3) partis.
 
Pour les premiers responsables de ces trois partis politiques, tous ceux qui sont soucieux de l’avenir du Togo doivent porter leur voix sur le candidat Faure Gnassingbé.
 
Une coordination, « Nouveau regard », a été créée à cet effet et sera dirigée par Francis Ekon. Pour cette coalition, le choix du candidat d’UNIR s’explique par son ambition à construire un Togo uni fortement ancré dans la lutte pour la démocratie, le respect des droits de l’homme, le développement humain, la cohésion sociale afin de promouvoir le vivre ensemble.
 
« Nos trois partis sont encore une fois à la croisée des chemins. Il nous revient de choisir entre soit faire un saut périlleux ou plutôt opter pour un sursaut salutaire en toute bonne conscience, jaugeant le poids des périls envisageables. C’est pourquoi il nous faut faire un choix qui n’aura d’autres effets de plus de nous appeler à nous sentir fils et filles d’une même nation, décidés à construire notre pays en dépit de tout clivage politique », a indiqué le président du « Nouveau regard ».
 
Malgré les avancées significatives du chef de l’Etat sortant, reconnait le président du regroupement, Francis Ekon, beaucoup restent encore à faire.
 
Au nombre de ces choses, on compte selon lui, la réconciliation nationale, l’éducation et la santé, les réformes constitutionnelles et institutionnelles, la lutte contre la pauvreté, la mise en œuvre de la décentralisation, la justice sociale, la promotion du développement économique, la redistribution équitable des richesses nationales dans un esprit de bonne gouvernance et la valorisation de la culture de l’excellence.
 
Joseph A.
 
source : afreepress
 

Commentaires

comments

Publié le 7 avril 2015 dans Envoyez cet article à un ami

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

*
:: FLASH INFO :: Christophe Sander, est désormais le nouvel ambassadeur d’Allemagne au Togo ‎
:: FLASH INFO :: JP Fabre Le vice president de la Ceni M. Pedro Amuzu denonce les resultats publies et demande la retractation de ces résultats ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: La population de nouveau appelée à descendre dans la rue le 12 décembre en rouge ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer