Présidentielle : Jean Pierre Fabre dénonce un « coup de force » et projette une marche le 16 mai

image_pdfimage_print

cap2015_meeting_09mai2015_1

Jean Pierre Fabre, arrivé en deuxième position avec 35,19% des suffrages contre 58,77% pour Faure Gnassingbé — selon les résultats définitifs de la Cour constitutionnelle — a dénoncé ce samedi un « coup de force », projetant une marche de protestation le 16 mai prochain.

 

« Le processus électoral est sorti de son cadre électoral, après l’annonce des résultats provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). On est en face d’un coup de force », a martelé M.Fabre lors d’un meeting au stade Oscar Anthony de Lomé.

 

C’est la première sortie officielle du candidat du Combat pour l’Alternance Politique (CAP 2015) depuis la proclamation des résultats définitifs.

 

Ce dernier avait déjà contesté les résultats provisoires, dénonçant de « graves irrégularités ».

 

Les membres du CAP 2015 à la Céni, avaient placé M.Fabre en tête avec 52,20% des voix contre 43,90% pour Faure Gnassingbé, selon des résultats de 26 CELI (Commission électorale nationale indépendante) sur 42.

 

Les 16 autres CELI mises de côté pour « irrégularités graves », sont en majorité des fiefs du parti au pouvoir.

 

Mais les observateurs (nationaux et internationaux) déployés sur le terrain, n’ont pas dénoncé de fraudes. Ils ont jugé ce scrutin libre et transparent.

 

M.Fabre n’a pas fait de recours devant la Cour constitutionnelle. D’ailleurs, aucun candidat n’a déposé de recours en contestation devant la Cour.

 

« Ce coup de force doit être le dernier au Togo », a indiqué M.Fabre, affirmant avoir saisi l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour revérification des résultats proclamés.

 

Ce dernier a indiqué avoir donné jusqu’au 15 mai à l’OIF pour se prononcer.

 

« Nous avons projeté une marche le 16 mai. Mais, les précisions seront données lundi prochain », a souligné M.Fabre.

 

Rappelons que Faure Gnassingbé a prêté serment lundi dernier devant la Cour constitutionnelle.

 

Il a reçu plusieurs messages de félicitations. Lundi dernier, François Hollande, lui a adressé ses « sincères félicitations ».

 

Mme Michaëlle Jean, secrétaire générale de la Francophonie l’a également « félicité » pour sa réélection. FIN

 

Junior AUREL

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*