Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Présidentielle : Les Évêques du Togo appellent à un scrutin « paisible, juste, transparent, équitable et crédible »

image_pdfimage_print

eveques2

Les Évêques du Togo ont appelé ce mardi le gouvernement ainsi que les partis politiques, toutes les institutions impliquées dans le processus électoral et tous les citoyens, « à tout mettre en œuvre » pour que la présidentielle du 15 avril « soit paisible, juste, transparente, équitable et crédible ».

 

Dans un communiqué rendu public à l’issue de la session ordinaire de leur conférence tenue du 24 au 27 février dernier, ces Évêques « déplorent que, malgré les appels répétés » qu’ils ont lancés à l’adresse des acteurs politiques, « ceux-ci ne soient pas parvenus à effectuer les réformes institutionnelles et constitutionnelles préconisées par l’Accord Politique Global et réaffirmées par la CVJR (Commission Vérité, Justice et Réconciliation) dans ses recommandations ».

 

« En outre, répondant à l’exhortation du Pape François à observer dans tous les diocèses du monde l’+Initiative 24 heures pour le Seigneur+ les 13 et 14 mars prochains, les Évêques décrètent 3 jours de jeûne et prière les 12, 13 et 14 mars pour implorer du Seigneur la grâce de la paix au Togo. Les dispositions concrètes à prendre dans ce sens seront communiquées par chaque évêque à son diocèse », souligne le communiqué.

 

Au total cinq dossiers ont été enregistrés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Parmi ces candidats figurent Jean Pierre Fabre, chef de file de l’opposition et candidat du Combat pour l’Alternance Politique (CAP 2015) et le président sortant Faure Gnassingbé.

 

Les dossiers de ces candidats sont d’abord transmis au Ministre chargé de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, pour les vérifications administratives. Ces dossiers seront ensuite renvoyés à la CENI qui les transmettra à la Cour Constitutionnelle. Cette dernière, après les avoir examinés, publiera la liste définitive des candidats retenus, au plus tard 25 jours avant le scrutin. FIN

 

Chrystelle MENSAH

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 4 mars 2015


Catégorie(s) : Société
Tags : , , , , , , ,

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer