Présidentielle / Quand Jean Pierre Fabre martèle : « Je vous le dis, je battrai le chef de l’Etat »

image_pdfimage_print

jpf_14012015

Jean Pierre Fabre, candidat du Combat pour l’Alternance Politique (CAP 2015) à la présidentielle du 15 avril, a affirmé et réaffirmé ce dimanche sur une radio privée, qu’il battra le chef de l’Etat sortant Faure Gnassingbé dans les urnes.

 

Les dossiers de candidature de M.Fabre ont été déposés samedi à la Commission Nationale Indépendante (CENI), chargée d’organiser et de superviser ce scrutin.

 

« Je vous le dis. Je battrai le chef de l’Etat. Il sera battu », a affirmé sans ambages M.Fabre lors d’une émission sur la radio privée Nana Fm.

 

« C’est pour cela que j’appelle les populations à ne pas se laisser décourager par les divergences au sein de l’opposition. Nous devons nous battre pour que le taux de participation soit le plus élevé possible. Il ne faut pas que des gens écoutent les appels au boycott », a-t-il souligné.

 

Candidat du parti au pouvoir (Union pour la République/UNIR), le chef de l’Etat sortant Faure Gnassingbé a été investi mercredi dernier à Kara (nord) lors d’une convention de ladite formation politique.

 

Faure Gnassingbé, 49 ans, avait été élu 2005 et réélu en 2010. Dans l’actuelle constitution, le mandat présidentiel n’est pas limité.

 

Selon M.Fabre, le régime « n’est pas assez trop fort », mais c’est plutôt « l’opposition qui lui donne la possibilité de retomber sur ses pieds tout le temps ».

 

« Ce n’est pas le pouvoir qui est fort. C’est l’opposition par ses incohérences, ses mensonges etc… donne au pouvoir, la possibilité de retomber sur ses pieds tout le temps », a poursuivi le chef de file de l’opposition.

 

« Certains ont décidé de ne pas prendre part aux élections. C’est leur choix. Mais ce que je leur demande aujourd’hui, c’est qu’ils ne lancent pas des appels au boycott, qu’ils n’insultent pas les autres sur les radios et qu’ils ne sèment pas la confusion dans l’esprit des citoyens ».

 

« Quand on fait la politique, il faut beaucoup travailler et nous travaillons énormément. La politique ne se fait pas à travers des invectives sur les radios. Il faut beaucoup travailler, sensibiliser et expliquer inlassablement la situation à l’opinion », a-t-il indiqué.

 

« Il ne m’est jamais arrivé d’abandonner le combat. Rien de grand, rien de beau n’est facile à obtenir. Il faut travailler sans relâche. Il ne faudrait pas que par nos attitudes, nous décourageons le citoyen ordinaire », a-t-il précisé.

 

Ce dernier n’a pas manqué de critiquer le processus en cours, notamment le ficher électoral. Selon lui, ce fichier comporte des « doublons ».

 

« Nous avons des experts informaticiens qui ont travaillé sur le fichier. Nous avons tout un document que nous allons rendre public au cours d’une conférence de presse lundi ou mardi », a annoncé M.Fabre.

 

Rappelons que la clôture des dépôts de dossiers pour la présidentielle, est fixée au 1er mars à minuit.

 

Outre le président Faure Gnassingbé, huit autres personnalités pour la plupart des opposants ont déclaré leur candidature à ce scrutin. FIN

 

Edem Etonam EKUE

 
source : savoir news
 

Commentaires

comments

Ecrire un commentaire

Saisissez votre mail.

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*