Il est
Flash info :: | La France suit avec préoccupation la situation au Togo. Nous condamnons fermement les violences récentes qui ont fait plusieurs victimes et appelons les parties à l’apaisement et à entamer un dialogue (ministère français des Affaires étrangères). | | Togo : Messenth Kokodoko, un des responsables du Mouvement NUBUEKE enlevé | Le coup de force électoral d’avril 2015 au Togo | | Commémoration des 56 ans d’indépendance du Togo: Faure Gnassingbé a ouvert officiellement les portes du Radisson Blu 02 février ce 26 avril 2016.
 

Deux présumés trafiquants d’ossements humains dont un cadre de l’ASECNA à la retraite, arrêtés en possession de trois crânes humains

image_pdfimage_print

crane_humain

Deux présumés trafiquants d’ossements humains ont été arrêtés mardi dernier à Lomé par des agents de la brigade de recherche et d’investigations de la direction générale de police nationale, en possession de trois crânes humains.

 

Folly Kinvi-Boh (77 ans, expert de l’ASCENA à la retraite) et Koffi Aloté (36 ans, conducteur de taxi-moto) — tous de nationalité togolaise — ont été présentés à la presse jeudi à Lomé.

 

Les trois crânes humains avaient été découverts tôt le 30 juin par les populations dans l’enceinte du cimetière du quartier Bè-Kamalodo. Les investigations ont permis à la police de mettre la main sur ces deux personnes.

 

Folly Kinvi-Boh, dans une déclaration à des journalistes, a affirmé avoir obtenu ces crânes lors des cérémonies occultes auprès d’un charlatan, actuellement en fuite. Il avait confiés à Koffi Aloté de les jeter, suite à des conseils de ce charlatan.

 

« J’ai reçu ces trois crânes à l’occasion d’une cérémonie occulte, demandée à un charlatan en vue de prospérer dans la vie, avec l’aide de Koffi Aloté. Ce charlatan m’a dit que je réussirai dans la vie. Il nous avait bandés les yeux pendant les cérémonies. Les yeux ouverts, je me suis aperçu que dans le canaris, il n’y avait que de la farine de maïs remplie jusqu’à bord et qu’on ne pouvait rien voir. Et c’est après que je me suis rendu compte, qu’il a des crânes », a déclaré Folly Kinvi-Boh devant les micros et caméras des journalistes.

 

« Après environ une quinzaine de jours, je suis retourné chez ce charlatan qui m’a dit de les faire sortir et qu’ils allaient m’apporter de gros malheurs », a-t-il ajouté.

 

Selon Agba Kondi, officier de police et commandant de la brigade de recherche et d’investigations à la direction générale de police nationale, les enquêtes se poursuivent, afin de « mettre la main sur les autres membres de ce réseau ».

 

Il a invité la population « à plus de vigilance et à œuvrer aux côtés des forces de l’ordre et de sécurité, afin de démasquer les réseaux criminels de malfaiteurs dans leurs derniers retranchements ». FIN

 

Edem Etonam EKUE

 

Savoir News

 

Commentaires

comments

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Please type the characters of this captcha image in the input box

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

*

Publié le 4 juillet 2014


Catégorie(s) : Non classé
Tags :

"Je suis Jean-Pierre FABRE, je ne suis pas à vendre ni à acheter. Je ne vénère pas l'argent."



A LA UNE


Spolié mais stoïque, ce peuple mérite mieux. Mais, c'est écrit, il y aura l'alternance au Togo.


:: FLASH INFO :: Faure GNASSINGBE s’exprimera incessamment au peuple sur les divergences politiques de l’heure (ministre SESSENOU). ‎
:: FLASH INFO :: Togo: l’internet mobile toujours coupé avant de nouvelles manifestations de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Simone Gbagbo devant le juge ce vendredi ‎
:: FLASH INFO :: Togo: nouvelle manifestation de masse à Lomé à l’appel de l’opposition ‎
:: FLASH INFO :: Togo : « Pas de bonnes conditions, plus d'élections » (Frac) ‎
:: FLASH INFO :: La CENI reporte sine die le démarrage de la révision des listes électorales ‎
Fermer